MFR Baulon
Expérience, Parcours, Orientation, Témoignages, Réussite, Alternance

Actualités

Travailler en centre hospitalier après un bac pro Sapat
Mes stages, mon expérience et ma motivation m'ont permis de travailler à Guillaume Régnier avec un Bac Pro SAPAT

L'insertion dans un hôpital après un bac pro services aux personnes


Ma réussite, ce sont les stages effectués durant la formation Bac pro Services.  Cette formation m'a permis de concilier travail, expérience et réussite personnelle et professionnelle.



Travailler en hôpital après un bac pro Services


Eline W.: Après être sortie de la MFR de Baulon, il y a 2 ans, diplômée d’un bac pro et sûre de mon orientation, j’ai voulu témoigner de mon parcours et encourager les élèves dans leur choix et leur parcours. Quand j’y étais, les témoignages des anciens élèves m’intéressaient.

Mon parcours scolaire avant la Mfr de Baulon

Eline W. : Avant de venir à Baulon, j’étais dans un collège normal où les cours m’intéressaient parfois et où les matières professionnelles manquaient. Mon parcours s’est surtout fait dans la difficulté car mes notes n’étaient pas très élevées, les remarques dans les bulletins pas très positives. Je me suis orientée vers un BEP "Carrières Sanitaires et Sociales" à lycée Jeanne d’arc à Rennes. J’ai décidé de mélanger des matières générales et des matières pros afin de pouvoir construire mon orientation qui a commencé à se préciser. Il est bon de rappeler que je ne connaissais pas encore l’alternance. C’est une fois inscrite à la MFR que j’ai réalisé des stages dans des structures de mon choix. J’ai pris conscience alors que les stages me manquaient.

Le réel apport des stages dans ma réussite

Eline W. : Quand on est jeune et que l’on veut intégrer un secteur professionnel, il est intéressant de réaliser des stages dans des lieux précis. J’ai ainsi pu durant les 2 ans de ma formation effectuer plusieurs stages de durée assez longue. Ils étaient souvent de 2 à 3 semaines consécutives chaque mois. Mais les cours complétaient le reste. Cela me convenait davantage. J’ai choisi alors d’orienter mes stages vers le milieu hospitalier et le soin. Ce ne fut pas facile de trouver des établissements sur Rennes qui prennent des stagiaires en Bac alors que d’habitude les élèves infirmiers sont prioritaires. Mais ma motivation et mes connaissances ont fait le reste. Pendant ma formation AS, j’ai réalisé des stages en chirurgie digestive, en psychiatrie chronique et en soin palliatif sans oublier un service d’urgence à Pontchaillou. Et je les ai complétés par des périodes auprès des personnes âgées en maison de retraite et foyer logement. J’ai compris que le public qui m’intéressait étaient surtout les personnes malades et que le soin me convenait mieux. Mais durant mon bac pro, j’étais surtout en maison de retraite.

L'intérêt de la formation Bac Pro services aux personnes

Eline W. : Beaucoup de choses. J’ai aimé les cours, les stages et la vie à la MF. Mes deux années m’ont permise de connaitre du monde, de faire des rencontrer. Et surtout de découvrir un secteur professionnel qui m’attire. Avoir mon Bac m’a demandé des efforts et du travail que je ne faisais pas encore. Les profs là-bas m’ont encouragé et m’ont donné la possibilité de réaliser mes objectifs. Mais j’ai souffert, les cours, les travaux d’alternance et les CCF m’ont contrainte à travailler davantage et à m’organiser. Quelque chose que je ne faisais pas encore. Il est vrai aussi qu’être suivi pas un formateur durant les 2 ans aide. Echanger, expliquer et être confortée quant ça va mal permet de réussir davantage. La période du Bac avec les révisions m’a mise en difficulté car la pression était forte. Comme j’ai passé des concours durant mes 2 années et que j’attendais les résultats, l’obtention du Bac était vraiment obligatoire. Cela s’est bien fini heureusement.

Mon projet actuel

Eline W. : Après mon formation Aide Soignante, j’ai directement trouvé du travail en chirurgie digestive, orthopédie, gynécologie pendant 2 mois et là je suis actuellement en psychiatrie à Guillaume Régnier. C’est ce que je voulais faire. J’espère encore évoluer durant ma carrière.


Actualités