MFR Baulon
Expérience, Parcours, Orientation, Témoignages, Réussite, Alternance

Actualités

Les 5 bonnes raisons de partir en stage Erasmus en Bac Pro SAPAT ..... au Portugal
Un groupe d'élèves de Première Bac Pro Services aux Personnes de la MFR de Baulon, proche de Rennes, participe à un séjour au Portugal mélangeant stages et découvertes culturelles dans le cadre des séjours ERASMUS.

Dans le cadre des projets ERASMUS , la Maison Familiale Rurale de Baulon a proposé à des jeunes en formation Bac Pro SAPAT de partir 4 semaines au Portugal et par conséquent de mélanger stages et découverte culturelle du pays. Accueillis à Porto, les jeunes vont être logés en auberge pour ensuite se déplacer dans des structures de la petite enfance comme des écoles, des crèches et également des structures sociales.

Les périodes de stage dans le Service à la Personne à la MFR de Baulon


Ces jeunes issus de la classe de Première Services aux Personnes ont construit leur projet en respectant la planification des stages. Spécialisée dans le domaine des formations par alternance, la MFR de Baulon propose aux élèves de réaliser des stages dans des structures de la petite enfance, dans des établissements d'hébergement de personnes âgées, de personnes en situation de handicap. N'oublions pas également les structures comme les commerces, les établissements publics, les associations  .... .

En construisant ce projet, les jeunes ont dû suivre des cours de portugais afin de ne pas être trop en difficulté dans la communication et la compréhension. Les objectifs sont communs à tous mais l'essentiel reste de découvrir des structures professionnelles locales et de s'enrichir de nouvelles compétences professionnelles.


5 bonnes raisons de partir en stage professionnel au Portugal


Voici quelques raisons qui peuvent expliquer la participation de nos jeunes dans ce projet ERASMUS

- Découvrir un pays étranger et le soleil :

Sortir de la Bretagne et d’Ille-et-Vilaine permet aux jeunes de s’ouvrir aux autres et au monde. L’idéal est aussi de partir dans un pays où le soleil est plus présent que la pluie … (Merci la Bretagne)

- Réaliser des stages en immersion :

L’expérience professionnelle dans le secteur de la Petite Enfance notamment aide les élèves à davantage s’enrichir de pratiques et de conseils professionnels qui peuvent plus tard les servir.

- Partir dans un pays méditerranéen :

La culture méditerranéenne est riche de pratiques et de coutumes ensoleillées. Visiter des lieux, découvrir des espaces et observer les paysages enrichissent les jeunes.

- Passer 4 semaines loin de chez soi :

Partir forme la jeunesse mais aller pendant 4 semaines dans un pays étranger pour réaliser des stages facilitent la maturation des jeunes

- Porto est idéale comme lieu de stage :

Une grande ville comme Porto aide les jeunes dans leur découverte car les possibilités de loisirs et de structures de stage sont plus intéressantes …que dans les communes d'Ille-et-Vilaine notamment

 
Voici des raisons de partir à la découverte de la ville de Porto ainsi que de se confronter à des cultures différentes : une notion que l'ouverture aux autres et au monde encourage fortement ....

Voici les liens d'accès aux fiches Formations :


 



L'importance des stages dans les formations Services aux Personnes : Bac Pro SAPAT, BTS ESF ...
Réaliser des stages et se confronter au professionnel tout en profitant d'une formation diplômante par alternance dans le secteur des Services aux Personnes sont des gages de réussite personnelle


Située à proximité de Rennes en Ille-et-Vilaine, la Maison Familiale Rurale de Baulon a organisé une journée de présentation des formations par alternance dispensées allant du Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires, le BTS Economie Sociale Familiale, le CAP Petite Enfance sans oublier les 2 classes de Prépa Concours d'Aide Soignant et d'Auxiliaire de Puériculture.

L'importance des stages et des expériences dans les formations : Bac Pro SAPAT, le BTS ESF


Spécialisée dans les formations pour adultes et les formations continues, la MFR se centre essentiellement sur le secteur des Services aux Personnes ainsi que sur les formations par alternance mélangeant les périodes de cours avec les périodes de stages. Les jeunes peuvent s'orienter notamment vers les métiers de la petite enfance, de la personne âgée, de la personne en situation de handicap
L'ensemble des formations mélangent autant de semaines de cours et de semaines en structure. Bien souvent les établissements d'accueil sont les écoles maternelles, les maisons de retraite, les foyers de vie ainsi que les structures associatives et les services des collectivités comme la cantine, la garderie et les services liés à la jeunesse.


Les différentes formations proposées en lien avec les Services aux Personnes

Cet établissement propose des formations allant de la Seconde bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires jusqu'à la Terminale, le BTS Economie Sociale Familiale, le CAP Petite Enfance et également les 2 classes de Prépa Concours d'Aide-Soignant et d'Auxiliaire de Puériculture. Ces enseignements rentrent dans les catégories de formations continues et par alternance c'est-à-dire mélangeant cours et expériences professionnelles dans des structures adaptées à former des jeunes en devenir et volontaires.
 

- le Bac Pro SAPAT : au contact des métiers ...


cette formation s'effectue en 3 ans de la Seconde à la Terminale par alternance. Ce cursus permet d'obtenir la certification BEPA durant les années de Seconde et de Première ainsi que d'obtenir le BAC PRO SAPAT (niveau IV) à la fin de la Terminale. Ces diplômes autorisent les jeunes à poursuivre des formations adaptées à leur parcours comme le BTS "Economie Sociale Familiale"  ou autres . Ces formations du supérieur autorisent les jeunes adultes à réaliser leur projet professionnel construit. Bien entendu, ces formations sont choisies en fonction des capacités personnelles des jeunes et aussi de leur vécu professionnel durant les stages.
Les enseignements proposés conjuguent pratique et théorie ainsi que de rapides mises en situation professionnelle. Des projets peuvent être menées par les jeunes dans quelques disciplines ainsi que des projets de groupe centrés sur leurs expériences en stage.


- le BTS ESF : une immersion dans les métiers du social


Le BTS Economie Sociale Familiale se réalise par alternance durant 2 années. Le mélange de cours et de stage aide les adultes en formation à construire leur projet professionnel et à anticiper leur orientation et leur choix pro futur. Ce cursus insère les apprenants dans la filière choisie. Des visites de stage sur le terrain avec des interventions de professionnels dans des domaines précis comme le métier de TISF, de responsables d'association intermédiaire, de responsables de services d'entraide auprès des publics en difficulté, ... .
Ces insertions dans les secteurs étudiés facilitent la découverte des actions et des missions qui peuvent être confiées à des futurs diplômés. Une formation supérieure de terrain et de contact ....


- Le CAP Petite Enfance : auprès des enfants


Durant l'année de formation, les adultes peuvent se confronter à des expériences de stages et aussi à des révisions dans les domaines scolaires propres à la profession et au secteur d'activité. Durant l'année scolaire, les adultes vont construire leur projet de stage en gardant en tête que le choix du métier est la base même de la réussite scolaire et de l'insertion professionnelle.
Ces objectifs sont communs à tous, auprès des écoles maternelles, les crèches et haltes-garderies sans oublier les structures comme les multi-accueils, les ludothèques, les médiathèques et les structures assimilées à accueillir de jeunes enfants.


- les classes de prépa: une ouverture vers la réussite

Les 2 classes de prépa-concours dans les domaines du soin sont organisées pour mélanger les cours et les stages avec un but commun mieux se préparer aux épreuves des concours choisis durant l'année. Cette dernière ne dure que quelques mois avec des mises en situation des jeunes sur les domaines du soin et après des rencontres de professionnels du secteur professionnel. Les 2 métiers sont soumis à des exigences pro qui leur sont propres. Les aides soignants ainsi que les auxiliaires de puériculture peuvent se centrer sur des activités professionnelles basées sur le contact humain ainsi que sur les actes professionnels.



Les grands temps forts dans les différentes formations du services à la personne


Une formation scolaire suivie à la Maison Familiale de Baulon laisse souvent place à des projets individuels ou/et collectifs. Ces initiatives sont tournées vers des destinations de voyages ou de séjours scolaires. Les inscrits en Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires peuvent ainsi découvrir et participer à des activités proches comme un séjour en Bretagne afin de s'intéresser à des notions de patrimoines locaux et aux activités marines et ludiques, puis durant l'année de Première, des activités de séjours dans une autre région aide les jeunes à appréhender les cultures locales et les structures régionales intervenant auprès de l'aide à la personne. En fin de cycle, un projet de destination étrangère permet aux jeunes de Terminale de participer aux développements locaux de communes et régions étrangères souvent au Maroc.
Ces projets concernent également les autres formations comme le Bts ESF, le CAP petite enfance et les 2 classes de prépa-concours.

Mais l'un des temps forts reste le stage. Basée sur l'alternance, la scolarité mélange cours et pratique. Ainsi, les périodes de stage en structures sont essentielles à la professionnalisation des jeunes en formation. Construire son projet de stages aide chacun à réaliser des objectifs concrets comme découvrir de nouveaux publics, se faire connaitre de structures du territoire, participer à des activités nouvelles, apprendre de nouvelles pratiques pro et n'oublions pas les prises d'initiatives et les projets à mener dans les stages.

Ces finalités sont les bases d'un épanouissement personnel dans la recherche d'une orientation réussie.



Les modalités d'inscription dans les différentes formations


Chaque futur jeune, pour s'inscrire, doit contacter la Mfr de Baulon dans le but de rencontrer un des responsables de la formation choisie. Bien souvent, ces rencontres s'accompagnent de discussion sur le projet professionnel du candidat, sur ses connaissances du métier et de la formation. Il est cependant possible de remplir les documents présents sur le site de la MFR de Baulon et de télécharger les documents correspondants pour ensuite les adresser à l'établissement.

Voici les liens d'accès aux fiches formations :

 





Le forum d'orientation : une découverte des métiers du Services aux Personnes
Réussir son bac pro passe aussi par une orientation bien réfléchie notamment dans le secteur des Services aux Personnes et aux Territoires. Les jeunes de la MFR de Baulon ont asssité au forum d'orientation mis en place par les élèves en BTS ESF.
S'orienter après un bac reste une des interrogations de tout jeune en formation. La Maison Familiale Rurale de Baulon accueille notamment des jeunes de Terminale Bac pro "Services aux Personnes et aux Territoires" d'Ille-et-Vilaine et des autres départements bretons. Spécialisés dans les métiers du Services à la Personne, les futurs diplômes sont confrontés à la recherche du choix de l'orientation post-bac : la poursuite d'études, le passage de concours administratifs, la rentrée dans la vie active ou une réorientation professionnelle.

Pourquoi choisir son orientation

Les jeunes en formation sont confrontés comme chaque année au sujet du choix de l'orientation. Durant les 2 années de formation en Bac Pro SAPAT (Services aux Personnes et aux Territoires), les périodes de stage peuvent permettre aux élèves d'acquérir de l'expérience et aussi de s'insérer petit à petit dans le monde professionnel.

L'importance du choix du public lors des stages

Les périodes de cours à la Maison Familiale aident chaque futur bachelier à déterminer leur public auprès duquel les élèves se sentent le mieux. Il est bon également de s'ouvrir sur d'autres domaines que se soient les personnes âgées, les personnes en situation de handicap et les enfants en école.

Comme chaque année, un forum d'orientation a permis aux élèves de rencontrer et de s'informer des nouvelles possibilités en lien avec leur futur métier. Trouver sa voie pro est toujours délicat car les périodes de stage ainsi que les différentes rencontres et interventions de professionnels suscitent beaucoup d'interrogations.

Le déroulement du forum d'orientation

Les stagiaires de la formation professionnelle de BTS en économie sociale familiale (ESF) de seconde année de la MFR de Baulon, ont organisé le vendredi 11 décembre 2015, le 9e forum d’orientation professionnelle.

Un temps fort à destination des soixante et un jeunes du Bac Pro SAPAT (Services aux Personnes et aux Territoires).

Les professionnels présents lors du forum

Trente professionnels du secteur médico-social se sont mobilisés à cette occasion pour échanger avec les jeunes dans la perspective de faciliter la construction de leur projet professionnel.

Les corps de métiers représentés étaient les suivants :

·         Sapeur-pompier,
·        
Médiateur familial,
·        
TISF (technicien d’intervention sociale familiale),
·        
Aides soignants,
·        
Infirmier,
·        
AMP (Aide médico psychologique),
·        
Animateur jeunesse,
·        
CESF (Conseillère en économie sociale familiale),
·        
Sage femme,
·        
Assistante du service social,
·        
Moniteur éducateur,
·        
Educateur spécialisé,
·        
Socio esthéticienne,
·        
Assistante maternelle,
·        
AVS (Auxiliaire de vie scolaire),
·        
Educateur de jeunes enfants,
·        
Ambulancier,
·        
Auxiliaire e puériculture,
·        
Psychologue.

 Les temps forts de la matinée

La matinée s’est articulée autour de quatre tables rondes sur des thématiques identifiées par les élèves eux-mêmes, les amenant à réfléchir sur la place de l’école dans l’éducation, la motivation et l’estime de soi, le handicap et la sexualité des personnes en situation de handicap, ainsi que la transition des soins curatifs aux soins palliatifs en fin de vie.


Des ateliers sont venus étoffer les échanges liés aux tables rondes entre les élèves et les professionnels. Cette matinée riche en partage a permis également de renforcer le réseau partenarial de la MFR.

Comme le souligne l’un des professionnels « C’est agréable d’être venu, on sent que la relève est là et est motivée. »

Le témoignage d’un jeune nous rapporte : »Pour moi, c’est une ouverture, j’apprends sur le métier que je veux faire et ça me rebooste. »

L'accompagnement des jeunes dans le projet professionnel

Ce forum s’inscrit dans une démarche d’accompagnement des jeunes par l’équipe éducative en vue de les aider à mieux préparer leur avenir. Aider les élèves en formation est l'une des priorités de la MFR de Baulon.

 

 

L'orientation professionnelle au service des jeunes en formation Bac Pro SAPAT
La formation Bac Pro SAPAT (services aux personnes et aux territoires) par alternance aide les jeunes à trouver leur voie professionnelle et leur futur métier après des périodes de stages et des expériences personnelles.

Trouver son futur métier dans une formation Services aux Personnes


En sortant de collèges ou suite à une réorientation notamment, les jeunes cherchent bien souvent à trouver un secteur qui les attirent et qui leur donnent la possibilité de conjuguer travail et contacts humains. Les formations par alternance de niveau IV comme le bac pro peuvent permettre aux jeunes de trouver leur voie et aussi de s’épanouir dans une branche qui les intéresse.
Le bac pro SAPAT (Services aux Personnes et aux Territoires) allie découverte de structures, expériences professionnelles et aussi découverte de métiers. L’alternance est également un outil à leur disposition dans la recherche de l’orientation bac et post-bac. C’est pourquoi le Bac Pro Sapat par alternance est un bon compris.

Située à proximité de Rennes, la Maison Familiale Rurale de Baulon accueille des jeunes de la Seconde à la Terminale Bac Pro Services aux personnes. Ces élèves sont âgés, pour la plupart, de 15 à 20 ans et cherchent leur voie dans les vécus de stage. Réalisés pour la majeure partie dans les structures d’aide aux personnes, les stages se font dans des écoles maternelles, dans les maisons de retraite ou aussi dans les établissements pour personnes en situation de handicap. Les différentes années de scolarité au sein de la MFR de Baulon associent stages et cours dans le but de leur permettre de construire leur projet d’orientation et si possible de rajouter des expériences professionnelles riches.

Les choix d’orientation se font durant les 3 ans de scolarité car le projet se construit progressivement.

L’importance de l’alternance dans l’orientation

 Aujourd’hui, les jeunes en formation cherchent des études qui allient stages et théories avec une part assez grand réservée aux expériences en structures. Bien entendu, le partage doit se faire de manière équitable même si l’alternance reste un atout pour la formation mais jamais une contrainte pour le jeune.



En sortant de cursus dit normal, les élèves peuvent à travers des périodes de stages appliquer les notions vues en cours et ainsi conforter leurs connaissances sur le terrain. En incorporant environ 20 semaines de stage par année, les jeunes s’enrichissent d’expériences et d’activités menées en stage ainsi que de pratiques nouvellement acquises. Réaliser une toilette au lit, mener une activité découpage/coloriage auprès de maternelles, accompagner lors d’une sortie extérieure un groupe par exemple, favorisent les initiatives et les pratiques professionnelles des jeunes.


L’importance des expériences professionnelles


La formation Services aux Personnes et aux Territoires permet à chaque jeune de s’orienter vers les métiers et les filières du secteur tertiaire et aussi de choisir son public. Bien entendu, les jeunes en s’inscrivant dans cette voie-là peuvent décider de se construire des expériences auprès des personnes âgées, des enfants et également des publics en difficulté. Mais ces choix restent très personnels. Le plus important est de réaliser des stages et de se constituer un portefeuille de connaissances de terrain afin de favoriser la fin des études par une orientation décidée.



Réussir à enrichir son portefeuille de connaissances ainsi que son curriculum vitae faciliteront la notoriété du jeune ainsi que son ouverture vers une poursuite d’études type BTS Economie Sociale Familiale, un concours administratif ou une orientation post-bac.


Les poursuites d’études et de passage de concours


Choisir son métier impose aux élèves en formation parfois de continuer par des études courtes comme le BTS ESF ou par des études longues comme les études universitaires. Bien souvent, les diplômés préfèrent les préparations concours administratif comme les prépa concours d'Aide Soignant et celui d'Auxiliaire de Puériculture pour trouver leur voie.
N'oublions par que décision n'est qu'une simple étape dans leur vie professionnelle car le changement de travail ainsi que celui d'employeur arrive très souvent. L'important reste le plaisir de travail et la joie du travail bien fait .



Une nouvelle année commence ... au service des personnes ...
Les jeunes en Bac Pro SAPAT et les adultes en BTS ESF, CAP Petite Enfance et en Prépa-Concours Aide Soignant et Auxiliaire de Puériculture poursuivront leur formation centrée vers le services aux personnes. Une année riche et porteuse d'espoir.

Depuis quelques semaines, la Maison Familiale Rurale de Baulon vient d’accueillir les jeunes et les adultes en formation pour cette nouvelle année 2016/2017. La M.F.R. accueille ainsi environ 190 personnes allant de la Seconde à la Terminale Bac Pro SAPAT (Services aux Personnes et aux Territoires) sans oublier le BTS ESF (Economie Sociale Familiale), le CAP Petite Enfance pour les adultes et les Préparation aux Concours d’Auxiliaire de Puériculture et d’Aide Soignant.

Les 190 personnes vont bénéficier des bienfaits des formations par alternance en conjuguant périodes de formation et stages en structure. Réussir à construire son cursus scolaire avec des séquences en établissement permet de se confronter aux exigences et aux contraintes du monde du travail tout en améliorant ses capacités professionnelles.

La découverte de l’alternance en Seconde SAPAT

Durant cette année 2016/2017, les jeunes Seconde SAPAT vont découvrir l’alternance, ses atouts pour démarrer une formation centrée sur les services aux Personnes. En s’inscrivant dans cette option, les jeunes vont découvrir des lieux de stage en lien avec la petite enfance, les personnes âgées et également d’autres publics sans oublier le commerce et ses services de proximité.


Pour cela, les lieux de stage sont souvent les écoles maternelles, les haltes-garderies, des structures accueillant des personnes âgées notamment comme les EHPAD, les foyers-logements, les maisons de retraite sans oublier les structures d’aide comme les ADMR (Aide à domicile en milieu rural). Ces différents lieux encouragent les jeunes à trouver leur voie et à découvrir leurs compétences professionnelles. Durant leur année, ils pourront commencer les épreuves de certification BEPA option Services aux Personnes qui leur permettre d’obtenir une certification reconnue par les professionnels.

La Première SAPAT : une ouverture aux autres

Les Première Bac Pro SAPAT (Services aux Personnes et aux Territoires) vont poursuivre la certification BEPA et également commencer les épreuves certificatives (Contrôles continus en cours de formation) avec pour objectif d’obtenir leur baccalauréat professionnel Services aux Personnes. Leur année s’annonce très riche avec la possibilité pour quelques élèves de réaliser des stages au Portugal dans le cadre du programme ERASMUS durant la période d’avril 2017. Leurs périodes de stages concerneront notamment l’acquisition de nouvelles capacités auprès des publics choisis sans oublier le secteur du tourisme et des activités présentes dans le territoire. Durant le mois de mars 2017, les jeunes vont découvrir les activités des sports d’hiver en séjournant une semaine à Crest-Voland (73).


L’un des objectifs de l’année est de découvrir pendant une semaine dans le cadre du module d’adaptation professionnelle soit le monde de la petite enfance ou l’humanitude auprès des personnes âgées. Cette semaine est organisée en fonction des choix des jeunes. C’est pourquoi elle peut se dérouler à la Maison familiale rurale de Goven, de St Méen Le Grand ou de St Aubin d’Aubigné sans oublier la Maison Familiale Rurale de Baulon. Cette semaine est très valorisante pour les jeunes car elle leur permet d’améliorer leurs compétences professionnelles et aussi de se perfectionner.

L’orientation professionnelle et la Terminale SAPAT

Les jeunes de Terminale vont préparer les examens finaux du Bac Pro SAPAT avec la fin des CCF et aussi la préparation des épreuves terminales de juin 2017. Leur année va les encourager dans la concrétisation de leur projet personnel avec une part importante d’orientation. Un projet commencé en 2016 durant l’année de Première va mobiliser quelques jeunes pour un séjour d’environ 2 semaines au Maroc à des fins sociales et professionnelles.


Ce projet a commencé par un rapprochement des jeunes de la MFR de Goven et ceux de Baulon et aussi par la construction du programme ainsi que du financement. Ce séjour s’annonce riche et professionnellement porteur. A cela va se rajouter le forum d’orientation du mois de décembre avec les rencontres avec des professionnels de divers secteurs d’activités centrées sur les personnes (les enfants, les adultes, les malades, les personnes âgées, les personnes en situation d’handicap notamment).

Les formations Adultes au service des personnes

Les formations Adultes (le BTS ESF, Le CAP Petite Enfance et les Prépa-Concours d’Aide Soignant/Auxiliaire de Puériculture) également par alternance sont souvent des formations centrées sur le projet personnel et professionnel sans oublier l’obtention du diplôme.

Les adultes inscrits en BTS Economie Sociale familiale pourront ainsi mettre en pratique les connaissances acquises lors d'ateliers et de projets de groupe. Leur année de présence s’accompagne aussi d’évènements intéressants comme un séjour à l’étranger et par des interventions de professionnels sur des sujets divers et variés. Bien entendu, ces formations permettent aux adultes d’atteindre les objectifs qu’ils se sont fixés. De niveau III pour le BTS, le diplôme facilite l’insertion dans un métier mais aussi la poursuite de formations par le Diplôme d’Etat ou par une réorientation.


N’oublier pas la formation Préparation aux concours d’Auxiliaire de Puériculture et d’Aide Soignant qui les encourager à s’inscrire aux différentes épreuves mais aussi à trouver sa voie dans un secteur des Services aux Personnes en recherche de personnes compétentes.

Les projets de la MFR de Baulon

En dehors de ces temps de formation, la MFR de Baulon poursuivra ses réflexions concernant des projets d'amélioration tant dans l'ouverture de nouvelles formations comme le BTS DATR (Développement, Animation des territoires ruraux) ainsi que sur l'année Post-Bac.



Réussir son bac pro Services aux Personnes et ... trouver son futur métier
Le bac professionnel Services aux Personnes permet aux jeunes de trouver leur voie d'orientation et aussi de choisir leur futur métier. Réussir son bac demande des efforts d'ouverture, d'application et de travail.

En m'inscrivant à la Maison Familiale Rurale de Baulon (MFR), je voulais découvrir les métiers du Service à la Personne et également de choisir ma voie professionnelle et mon futur métier. Trouver son orientation demande beaucoup de recherches et d'interrogations. Il est vrai que les possibilités offertes après un bac pro sont nombreuses et partir dans une voie pro est toujours compliquée et semé de questions.

Mon vécu à la MFR

Après mon Bepa SAP à la Mfr de Goven, j'ai décidé de poursuivre par un Bac Pro SMR (équivalent au Bac Pro SAPAT actuel) sur 2 ans. J'ai rencontré des difficultés d'intégration car venir d'un autre établissement même proche peut poser des soucis. Devenir interne pour la première fois et quitter son domicile pendant une semaine m'a fait peur car venir chaque lundi était contraignant. J'ai réussi à surmonter mes angoisses au fur et à mesure. Mes copines m'ont aidé car elles étaient dans la même situation.

L'importance des stages et de l'alternance

En continuant par un bac pro Services aux Personnes, l'alternance m' a permis de mélanger les stages et les cours ainsi que la théorie et la pratique et surtout de m'améliorer. Les périodes de formation réparties tous les 15 jours facilitent le stage car ils sont souvent bien répartis et sur de longues sessions. Il est vrai que la moitié de cours et de stages nous aident professionnellement et scolairement.

Mon insertion à la Maison Familiale de Baulon

Rentrer dans un nouvel établissement scolaire demande des efforts d'intégration et aussi d'ouverture aux autres. Le fait que des jeunes de la Mfr de Goven s'inscrivent à la MFR de Baulon pour le Bac Pro Services aux Personnes m'a aidé à prendre confiance en moi et surtout à trouver mes repères dans le fonctionnement et dans les exigences. Il est important de bien se positionner dans la formation si on veut réussir son bac pro.
Dans mon cas, les exigences et les règles étaient les mêmes que durant mon BEP SAP. L'un des changement, si je dois en dire un, est le fait que l'accompagnement par les formateurs est un atout non négligence. Avoir quelqu'un qui vous suit et qui vous accompagne dans votre projet professionnel est très utile car cette personne peut vous encourager et aussi vous faire réfléchir sur des points importants comme l'inscription à des concours administratifs ou à des formations post-bac.

Le passage de l'examen

Durant mes 2 ans à Baulon, j'ai vécu une formation intéressante et aussi des projets scolaires comme un voyage au Mali. Mais l'essentiel reste l'obtention du Bac même si l'enrichissement personnel du voyage en Afrique m'a énormément apporté. Je pense que je ne l'oublierais jamais.

L'importance des CCF

Pour obtenir son bac, il faut avoir une moyenne finale supérieure à 10/20 en tenant compte des CCf et des épreuves terminales. Quand je suis arrivée, mon niveau scolaire était convenable dans les matières professionnelles et très compliqué dans les matières générales comme les maths et le français. j'ai énormément apprécié le soutien et l'aide que j'ai pu bénéficier avant les épreuves par mes copines mais aussi les formateurs. Il est bon de se sentir accompagner et aider en cas de réelles difficultés. Tout ceci m'a permis d'obtenir une moyenne très encourageante pour l'examen final.

La réussite à l'examen

Quand je me suis présentée en juin aux différentes épreuves, j'ai eu beaucoup de difficultés lors de l'oral de rapport de stage et dans les matières générales. Se présenter à un oral pour moi me demande des efforts et aussi de travailler sur ma timidité. J'ai eu le soutien de mon maître de stage et également des professionnels qui m'ont accompagnée. Répondre à des questions sur le stage et mes pratiques m'ont mis en confiance car j'ai ainsi pu utiliser mes techniques que j'ai faites durant mes stages et aussi durant mes différents travaux les week-ends.
Tout s'est bien terminé pour moi. L'attente des résultats est une période stressante et parfois la joie est au rendez-vous. Ce qui était mon cas.

L'après-Bac

J'ai contente de réussir mon bac mais le plus dur commençait : trouver un travail. Les stages que j'ai effectués durant les 2 années du bac m'ont aidé à trouver un poste. L'ADMR m'a ainsi accepté pour des missions de courtes durées en attendant qu'un poste se libère. Heureusement pour moi cela s'est fait rapidement.
J'ai toujours voulu travailler auprès des personnes âgées et aussi dans l'aide aux personnes. Intervenir chez eux et les aider dans leur vie quotidienne ont été les éléments déclencheurs dans mon choix.


La rentrée des Terminale Services aux Personnes ... des projets riches ...
La formation bac Pro Services aux personnes demande un investissement personnel constant. L'année de terminale est riche de projets et de réussite ...

 Comme chaque début septembre, les nouveaux élèves arrivent à la Maison Familiale Rurale de Baulon avec des projets et des envies parfois communes. L’année 2015-2016 s’annonce riche en évènements, en projets et aussi en réussite. Les nouveaux Terminale sont au nombre de 64 jeunes issus de Première Services aux Personnes et aux Territoires (SAPAT) d’établissements voisins et proches de Rennes.

 

Mon projet professionnel

 

Les objectifs des jeunes en formation sont souvent centrés sur l’obtention d’un diplôme comme le bac professionnel, ainsi que sur le choix de son orientation et aussi sur le fait de trouver sa voie personnelle. Toutes ces raisons peuvent expliquer que l’année de Terminale est une année charnière dans le projet de vie : obtenir un niveau IV et aussi de réussir son orientation. Il est bon de constater que les jeunes sont souvent demandeurs d’aide dans les propositions professionnelles qui se présentent à eux : passer des concours administratifs, trouver un travail ou changer de voie pro.

 

Mes projets d'année

 

Jusqu’au mois de juin 2016, les élèves en formation vont vivre des moments riches comme des projets scolaires menés durant la formation. L’un des temps forts est le séjour au Togo au mois de décembre 2015 avec 19 jeunes qui souhaitent intervenir auprès de certaines structures locales afin de les aider dans leur quotidien. L’un des objectifs est également d’élargir son ouverture d’esprit et d’améliorer la vision du monde. Ce moment va permettre de se confronter aux problèmes locaux et de s’immerger dans la culture locale. Les jeunes sont très intéressés par ce projet et aussi par le programme construit en collaboration les villages locaux.


Les actions professionnelles

 

Dans le cadre de leur cursus scolaire, les jeunes vont devoir mener des actions dans des structures partenaires destinées aux publics accueillis. Ces projets vont se construire par groupe avec comme contrainte la réalisation en décembre 2015. Travailler en contact de personnes âgées, d’enfants voire de lycéens ou de personnes en situation d’handicap peuvent obliger les élèves à s’organiser et à planifier le déroulement avec une structure partenaire. Ces actions professionnelles correspondant au module MP6 sont très enrichissantes car elles permettent de mettre en pratique des notions apprises et vues en cours : une réelle réussite pour les jeunes.

 

Le forum des métiers


Et, pour travailler sur l’orientation, un forum va s’organiser avec la participation des BTS ESF (Economie Sociale Familiale) ainsi qu’avec des professionnels des divers métiers intéressant les jeunes en formation. Ce moment servira à ouvrir les jeunes ainsi que les parents vers des métiers parfois inconnus ou de confirmer une voie pro déjà certaine. Le fait de discuter avec des professionnels du secteur sanitaire et social est toujours plus riche que tout discours.

 

Le groupe de Terminale

 

Le groupe de Terminale se compose de 64 jeunes en formation. Essentiellement féminin, le secteur professionnel peut toucher autant les filles que les garçons. Issus d’établissements voisins, les jeunes viennent de lycées, de Mfr entre autres. Décomposés en 2 classes, les élèves suivent les cours et se préparent pour un examen final en juin 2016 difficile.

 

Le début d'année

 

Ce début d’année est centré sur l’intégration des élèves et sur la cohésion de groupe. Dans ce but, des actions comme le parrainage ont été mises en place. Un jeune de la MFR de Baulon aide 2 jeunes venant de l’extérieur. L’objectif est de faciliter l’insertion des jeunes venant d’ailleurs. Cette étape est essentielle dans la réussite des jeunes dans leur projet individuel et/ou de classe.

Une sortie à l’étang du Boulet à Feins organisée la première semaine a permis de découvrir des jeunes dans des activités ludiques qui mobilisent leurs forces et leur esprit de corps : une aventure riche d’aventures.

 

 

 

La rentrée s’annonce donc prometteuse. Beaucoup de projets sont mis en place cette année afin de la rendre dynamique.


Le Bac Pro Sapat à partir de la Seconde
Trois élèves de Seconde s'expriment sur les raisons de leur arrivée à la Maison Familiale Rurale de Baulon et également sur leur début d'année, les stages et leur projet professionnel.

Le bilan de ce début de formation Bac Pro Sapat  par 3 jeunes en "Services aux Personnes et aux Territoires"

La fin de ce premier trimestre permet à nos élèves de faire un rapide bilan de leur début de scolarité. Voici quelques remarques faites par nos 3 jeunes filles :

Mon parcours avant de venir à la Mfr ?

M.M. : Mon parcours, avant de venir ici - j'étais au collège Beaumanoir à Plöermel pendant 4 ans de la 6e à la 3è générale. Après j'ai prolongé par un bac pro logistique à Guer mais je n'ai pas aimé car au début du 3è trimestre j'ai du arrêter ma scolarité pendant 1 an. J'ai repris à jean Queinnec en Capa SMR. Et au premier trimestre, je suis venue ici.

E. L.D. : 6è, 5è, 4è et 3è au collège Morvan Lebesque à Mordelles et je suis partie en seconde générale au lycée René Cassin de Montfort sur Meu. J'ai raté mon année et j'ai donc changé d'orientation.

A.R. : J'ai fait ma 6ème et 5ème à Maure de Bretagne à sainte Marie puis je suis partie à querpond faire deux années de 4ème. j'avais à ma première 4ème un comportement qui laissait à désirer. Pour mon année de 3ème, je suis partie à Redon à Beaumont en 3ème DPG où j'ai obtenu mon DNB.

 Les apports des stages ?

M.M.  : les stages m'apportent du savoir-faire, être une "pro", connaître mon métier et d'autres de l'expérience.

E. L.D. : Ça me permet de me rendre compte du rythme de travail et des tâches accomplies.

A.R. : Les stages m'apportent plus d'expérience que mes deux années précédentes. Nous touchons plus le métier que nous souhaitons ou qui nous intéresse. Nous ne sommes plus en observation d'un métier nous entrons dans le milieu professionnel.

Mon souhait d'orientation ?


M.M. : Mon souhait est d'avoir mon bac pro sapat et voir pour la cap "petite enfance" et après passer le concours d'assistante puéricultrice.

E. L.D. : Lorsque je suis arrivée en sixième, je voulais faire vétérinaire. En cinquième, mes notes ont baissé mais je gardais toujours le même souhait d'orientation; en quatrième, je suis tombée sur une émission qui se passait en maternité, ça m'a plu, j'ai commencé à regarder différentes émissions sur les sages-femmes et la maternité. Je me suis dit que ce métier me plaisait vraiment. Arrivée en seconde, j'avais toujours le même souhait mais à la fin de l'année, je me suis aperçue que je n'avais pas le niveau et je me suis don orientée vers infirmière puéricultrice.

A.R. : J'ai toujours été intéressée par l'animation peu importe le public qui m'entoure et je suis toujours autant intéressée sur ce métier d'animatrice. 


Mon public préféré en stage ?


M.M. : Mon public préféré en stage sont les enfants car ils sont courageux, souriants, dynamiques, j'aime ce qu'on leur propose.

E. L.D. : Les enfants.

A. R. : Je n'ai pas de public préféré, je suis à l'aise avec tout public confondu.

Un projet d'aide soignante après mon Bac Pro Sapat
Je suis une ancienne élève sortie en 2014 avec un Bac Pro SAPAT en poche. Je me suis orientée vers le secteur du soin et plus particulièrement le métier d'aide soignante. Voici mon témoignage

Devenir Aide Soignante après un Bac Services aux personnes


Mon avenir semblait compromis et pourtant j'ai réussi à obtenir un BAC PRO SAPAT et à m'engager dans la voie du métier d'Aide Soignante ...


Le projet Aide Soignante


Cindy C. : récemment diplômée, je suis en réflexion sur la construction de mon projet pro. Venir à la MFr a été une réussite car elle m’a permis d’obtenir un niveau et de trouver ma voie. Voici quelques éléments sur mon parcours.

Mon parcours scolaire dans les MFR

Cindy C. ! Avant de venir à la Mfr, j’étais en BEP "sanitaire et sociale" à Jeanne d’Arc, une formation qui était la suite logique de mon année de Troisième. Mais avant mon Bep, je voulais essayer de faire un bac général, donc j’ai commencé une seconde économique et sociale. Cette année-là ne fut pas une réussite car les cours et le programme ne me convenaient pas. Je me suis vite rendue compte que je n’étais pas dans ma voie. J’ai alors cherché une école proposant une formation dans le secteur des services aux personnes. J’ai appris que la MFR proposait des formations tournées vers les services et où les stages étaient nombreux. Je suis allée à leur Portes Ouvertes et j’ai rencontré un prof qui m’a donné toutes les informations et m’a présenté l’alternance. Je me suis ensuite inscrite en Bac Pro Services.

L'importance des stages dans mon projet professionnel

Cindy C. : Durant mon année de Première et de Terminale, j’ai effectué des stages du côté de Rennes. Certains stages m’ont plus marqué que d’autres. J’ai plus appris dans certains car l’accueil était meilleur. Par exemple, le stage en école maternelle en classe de petite section m’a obligé à réaliser et à mettre en place des activités et des ateliers auprès d’enfants. Ma timidité m’a empêché d’apprécier ce public. Comme je ne me sentais pas à l’aise, j’ai donc été au centre d’expertise médicale initiale pour mon stage examen. Ce centre se trouve à Rennes au 16ème MA. Cela m’a beaucoup plu. J’ai pu ainsi participer aux différentes activités mises en place lors de la visite médicale qui concerne les militaires. Après cela, je savais que le public qui me convenait le plus était auprès des personnes âgées car j’avais fait des stages en Bep en maison de retraite et hôpital au service gériatrie.

 

Mon projet actuel

Cindy C. : Pour mon orientation professionnelle, je vais re-passer le concours d’aide soignante au mois d’avril, pour l’instant je suis très loin de mon projet pro car je suis caissière à Intermarché ce qui n’est pas du tout dans ma branche.

 

Des recommandations aux élèves actuels

Cindy C. : Mes stages m'ont permise de confirmer mon projet professionnel, de prendre de la maturité, et de découvrir différents publics comme les personnes âgées, les enfants et les militaires. J'ai passé le concours d'A.S. à Pontchaillou l'année dernière mais je l'ai pas eu, et je le retente au mois d'avril. J’espère l’obtenir.

Si je devais donner un conseil, ce serait de travailler, et de s'investir dans leurs stages car c’est l’essentiel.


Travailler en centre hospitalier après un bac pro Sapat
Mes stages, mon expérience et ma motivation m'ont permis de travailler à Guillaume Régnier avec un Bac Pro SAPAT

L'insertion dans un hôpital après un bac pro services aux personnes


Ma réussite, ce sont les stages effectués durant la formation Bac pro Services.  Cette formation m'a permis de concilier travail, expérience et réussite personnelle et professionnelle.



Travailler en hôpital après un bac pro Services


Eline W.: Après être sortie de la MFR de Baulon, il y a 2 ans, diplômée d’un bac pro et sûre de mon orientation, j’ai voulu témoigner de mon parcours et encourager les élèves dans leur choix et leur parcours. Quand j’y étais, les témoignages des anciens élèves m’intéressaient.

Mon parcours scolaire avant la Mfr de Baulon

Eline W. : Avant de venir à Baulon, j’étais dans un collège normal où les cours m’intéressaient parfois et où les matières professionnelles manquaient. Mon parcours s’est surtout fait dans la difficulté car mes notes n’étaient pas très élevées, les remarques dans les bulletins pas très positives. Je me suis orientée vers un BEP "Carrières Sanitaires et Sociales" à lycée Jeanne d’arc à Rennes. J’ai décidé de mélanger des matières générales et des matières pros afin de pouvoir construire mon orientation qui a commencé à se préciser. Il est bon de rappeler que je ne connaissais pas encore l’alternance. C’est une fois inscrite à la MFR que j’ai réalisé des stages dans des structures de mon choix. J’ai pris conscience alors que les stages me manquaient.

Le réel apport des stages dans ma réussite

Eline W. : Quand on est jeune et que l’on veut intégrer un secteur professionnel, il est intéressant de réaliser des stages dans des lieux précis. J’ai ainsi pu durant les 2 ans de ma formation effectuer plusieurs stages de durée assez longue. Ils étaient souvent de 2 à 3 semaines consécutives chaque mois. Mais les cours complétaient le reste. Cela me convenait davantage. J’ai choisi alors d’orienter mes stages vers le milieu hospitalier et le soin. Ce ne fut pas facile de trouver des établissements sur Rennes qui prennent des stagiaires en Bac alors que d’habitude les élèves infirmiers sont prioritaires. Mais ma motivation et mes connaissances ont fait le reste. Pendant ma formation AS, j’ai réalisé des stages en chirurgie digestive, en psychiatrie chronique et en soin palliatif sans oublier un service d’urgence à Pontchaillou. Et je les ai complétés par des périodes auprès des personnes âgées en maison de retraite et foyer logement. J’ai compris que le public qui m’intéressait étaient surtout les personnes malades et que le soin me convenait mieux. Mais durant mon bac pro, j’étais surtout en maison de retraite.

L'intérêt de la formation Bac Pro services aux personnes

Eline W. : Beaucoup de choses. J’ai aimé les cours, les stages et la vie à la MF. Mes deux années m’ont permise de connaitre du monde, de faire des rencontrer. Et surtout de découvrir un secteur professionnel qui m’attire. Avoir mon Bac m’a demandé des efforts et du travail que je ne faisais pas encore. Les profs là-bas m’ont encouragé et m’ont donné la possibilité de réaliser mes objectifs. Mais j’ai souffert, les cours, les travaux d’alternance et les CCF m’ont contrainte à travailler davantage et à m’organiser. Quelque chose que je ne faisais pas encore. Il est vrai aussi qu’être suivi pas un formateur durant les 2 ans aide. Echanger, expliquer et être confortée quant ça va mal permet de réussir davantage. La période du Bac avec les révisions m’a mise en difficulté car la pression était forte. Comme j’ai passé des concours durant mes 2 années et que j’attendais les résultats, l’obtention du Bac était vraiment obligatoire. Cela s’est bien fini heureusement.

Mon projet actuel

Eline W. : Après mon formation Aide Soignante, j’ai directement trouvé du travail en chirurgie digestive, orthopédie, gynécologie pendant 2 mois et là je suis actuellement en psychiatrie à Guillaume Régnier. C’est ce que je voulais faire. J’espère encore évoluer durant ma carrière.


Le Bac Pro SAPAT ouvre à certains métiers administratifs comme secrétaire ...
Suite à mon Bac Pro Sapat, je me suis orientée vers des formations de "services à la personne" pour arriver aujourd'hui à un poste de secrétaire administratif dans le secteur des assurances.

Travailler comme secrétaire après un Bac Pro Services

Réussir à s'orienter après un bac pro smr (équivalent du Bac Pro SAPAT actuel) vers les métiers administratifs ne fut pas facile. Trouver sa voie et son métier m'ont demandé des efforts pour construire un projet abouti.

Construire mon projet professionnel

Choisir une formation Services pour concrétiser un projet de vie est possible si les stages, les objectifs et les expériences vécues aident et enrichissent.

Les raisons d'une formation par alternance

C.M. : Après le collège, les profs m'ont conseillé d'aller dans des formations par alternance. Comme j'habite près de Rennes, je me suis renseignée et la Mfr de Goven propose des formations dans le domaine de l'aide a la personne. J'ai suivi la formation du BEPA "Services aux personnes" et j'ai vraiment beaucoup aimé le concept : la relation avec les formateurs les périodes de stages auprès des enfants en maternelle, auprès des personnes âgées, en cuisine scolaire.

Mais comme ce n'était pas vraiment ce que je voulais faire alors j'ai continué à la Mfr de Baulon qui a quasiment le même concept. J'ai découvert d'autres structures auprès d'enfants handicapés en centre ou en école.

Mon parcours post-bac Sapat

C.M. : J'ai continué sur un Bts toujours dans le secteur du sanitaire et sociale SP3S. J'ai effectué un stage dans une société de courtage en assurance santé qui m'a ensuite prise en alternance pour ma deuxième année de bts que je n'ai pas eu mais ils m'ont embauchée. Aujourd'hui, je suis en Cdi depuis 1an et demi en tant que secrétaire administrative mais concrètement je gère le service entreprise

Les exigences du BTS ESF

C.M. : C'est un peu continuer la formation bac mais j'ai détesté le lycée. En fait, on va dire que le Bts SP3s nous apporte des connaissances sur toutes les structures propre au domaine du social après pour quel type de poste sincèrement ça reste très vague

Je ne sais pas, j'ai fait des recherches. Je suis vraiment tombée par hasard sur ce bts, j'ai comparé avec celui de ESF je me sentais pas vraiment prête pour le Bts ESF et puis je préfère ce côté plus administratif.

Mes recommandations aux élèves actuels

C.M. : Tout dépend de leur choix. En tous cas, cela ouvre énormément de portes sur les concours ou formations. J'ai toujours contact avec des copines qui elles ont continué sur une préparation concours Aide Soignante et puis elles ont passé un concours "auxiliaire de puériculture" aujourd'hui elles travaillent dans une crèche ou font des remplacements et elles adorent. Pareil, j'ai une autre amie qui a passé son diplôme d'ambulancière et elle travaille également.

Devenir ambulancier avec un bac pro SAPAT ...
En difficultés scolaires, il est possible à partir des stages et d'une motivation accrue de réaliser son projet professionnel : devenir ambulancier et de s'épanouir.

Réussir un bac pro Services et s'orienter vers le métier d'ambulancier et suivre ensuite des formations de perfectionnement, c'est le parcours réalisé par un ancien élève . Cette réussite témoigne de la motivation et des efforts personnels à fournir.

Quelle est ta situation avant de venir à Baulon ?


D.M. : Quelques années avant d'arriver à la MF, j'étais en échec scolaire total !!! Mes notes chutaient, je n'avais plus de motivation, plus d'envie, plus de projet professionnel... Mon ancien collège m'a donc parlé du lycée La Touche à Ploërmel. C'est un lycée agricole certes, mais avant tout un lycée professionnel qui ouvre aussi les portes au 4è et 3è en difficultés... J'ai donc effectué mes deux dernières années de collège à Ploërmel. Mes notes et ma motivation sont remontées directement. Je pensais que l'école servait à rien mais si! Les deux seules raisons de ma motivation sont : les stages en milieu professionnel et le suivi des professeurs deux fois mieux que dans un collège général !!!!! Au final, j'ai eu mon Brevet des collèges avec même une mention. Ce que je n'aurais pas eu si j'étais resté en général. Mes stages de 4è et 3è sont divers car je ne connaissais pas encore mon projet professionnel : j'ai été en boulangerie (Carentoir), chez des paysagistes (Guer), et en foyer logement (Guer).

Ensuite, bien sur, je ne voulais pas en rester là !!! J'avais le choix entre plusieurs orientations... Entre la vente, l'agriculture, le service à la personne ou retourner en seconde générale... Mon choix s'est tout simplement tourné vers le service à la personne. Car je suis quelqu'un de timide mais qui aime aider les autres au quotidien. Les deux années de BEP se sont très bien passées. Pour ceux qui concerne les stages, j'ai fait une année en maison de retraite (Guer), que ce soit de jour ou de nuit. Pour mon deuxième stage je ne savais pas où le faire... Lors d'un suivi avec mon professeur titulaire, cela m'a ouvert les yeux. Il me disait que certes j'aimais bien aider les autres mais il m'a posé une question : En dehors du service à la personne qu'aimes-tu? Je lui ai tout simplement répondu les camions poids lourds (car mon papa est chauffeur routier). De là, le professeur me propose le métier d'ambulancier. Je me suis dit pourquoi pas de toute façon faut bien faire un stage. A partir de ce moment-là, j'ai fait ma deuxième année de BEP chez les ambulances Lemaux (Guer). Au final, j'ai obtenu mon BEP.


Qu'est-ce qui t'as plu dans la formation à Baulon ?

D.M. : Ensuite, je voulais continuer sur un bac comme plusieurs jeunes de nos jours. Le problème, c'est que je voulais autres choses que des études habituelles. De là, sur le net, j'ai trouvé la MF de Baulon. La formation idéale pour faire un bac pro SMR (équivalent bac pro sapat actuel) en lien avec mon BEP. Le système de l'alternance m'a beaucoup plu car être sur le terrain est mieux que d'être assis sur une chaise pendant deux longue années.... Mes stages sont les suivants : les ambulances Lemaux (Guer) et en mairie (Carentoir). Au bout de ces deux ans, j'ai obtenu mon bac, peut être sans mention mais avec fierté.

Quelle est ta situation actuelle ?

D.M. : En sortant de mon bac, mon maitre de stage m'a embauché pour un CDD de 6 mois. Au bout de ces 6 mois, il me propose un CDI, je vous laisse imaginer ma joie. Je suis resté 1 an et demi salarié de Mr Lemaux. Le jour où mon patron nous a annoncé son départ en retraite, mes collègues et moi avons eu l'idée de reprendre l'entreprise. Aujourd'hui nos formons une SCOP ( Société coopérative et participative) depuis 1 an et demi. Cela fera 2 ans au mois d'avril.

Peux-tu nous définir une Scop ?

L'avantage d'une scop, c'est que nous les salariés devenons sociétaire de l'entreprise, j'ai mes parts dans l'entreprise comme mes collègues. Plus simplement, on est associés, propriétaires de notre entreprise, gérants, et l'avantage de la scop c'est que l'on reste en statut de salarié donc je cotise toujours par exemple pour ma retraite.


Comment devenir Aide Médico-Psychologique par les stages
Après avoir obtenu mon diplôme du bac pro Smr équivalent du bac pro sapat actuel, je me suis orientée vers la formation Aide Médico-Psychologique qui me correspondait davantage notamment par des stages et des pratiques professionnelles adaptées.

Travailler dans l'aide à la personne après un bac pro Services


Le récit d'une ancienne élève du Bac Pro SMR nouvellement appelé "Services aux Personnes et aux Territoires" est fondé sur les stages et leur importance dans le choix de l'orientation professionnelle. Il est bon de rappeler que durant sa scolarité, elle a pratiqué l'alternance stage - cours de manière positive et personnalisée.

Intervenir auprès des résidents dans le soin

Rechercher une orientation professionnelle est important pour les familles et les jeunes. Faire des stages et acquérir de l'expérience peuvent aider les futurs professionnels à trouver leur voie.

Les stages dans ton orientation ?

C. G. : Avant d'arriver à la MFR, j'ai réalisé un BEP "métiers du secrétariat" en 2 ans au lycée professionnel Coëtlogon (diplôme obtenu), j'ai ensuite décidé de me réorienter avec l'idée de vouloir travailler avec des enfants. J'ai ensuite intégré la Mfr de Baulon pour 2 ans en internat, j'ai réalisé un bac professionnel "services en milieu rural" en alternance (diplôme obtenu).
L'alternance m'a permis de vivre différents stages, tout d'abord auprès d'enfants : stage en école maternelle et stage en crèche. J'ai alors réalisé que le travail auprès d'enfants ne me correspondait pas. J'ai donc fait un stage pour découvrir le milieu du handicap : FAM APF/HANDAS de Noyal Chatillon sur Seiche qui accueille des adultes en situation de polyhandicap, dès le premier jour, révélation!

Je veux travailler dans ce secteur.
Afin de confirmer mon futur projet professionnel j'ai effectué un 2nd stage à l'IEM APF/HANDAS de Chartres de Bretagne qui accueille des enfants en situation de polyhandicap (stage examen). Cette seconde expérience a confirmé mon projet pro! Après avoir hésité entre le métier d'Aide Soignant et d'aide médico-psychologique, je me suis rendue compte que je souhaitais travailler au delà du soin, apprendre à accompagner la personne dans sa globalité.


Mes premières expériences


C. G. :Dès le lendemain de la fin des épreuves du BAC (juin 2011), j'ai commencé des remplacements au FAM APF/HANDAS (ancien lieu de stage).  Il s'est avéré que l'établissement a souhaité me garder en tant qu'auxiliaire de vie (sans diplôme) durant 1 an et demi !
J'ai ensuite demandé que mon employeur me finance la formation d'Amp en contrat de professionnalisation. Ma requête a été acceptée. En décembre 2012, je suis donc entrée en formation d'Aide médico psychologique en contrat de professionnalisation au FAM APF/HANDAS et à l'école ASKORIA (anciennement IRTS: Institut Régional des Travailleurs Sociaux), il s'agit d'une formation rémunérée qui se réalise sur 1 an et demi.


En quoi consistait ta formation ?


C. G. : La formation comprenait chaque mois, 1 semaine de cours et 3 semaines chez l'employeur. Cela me  permettait de faire directement du lien avec la théorie. Durant la formation A.M.P. j'ai également réalisé un stage d'1 mois en EHPAD, au sein d'une unité Alzheimer. Ce stage m'a permis de découvrir un nouveau public.
La formation est découpée en 6 modules qu'il faut chacun valider afin d'obtenir le diplôme (Il faut la moyenne à chaque domaine de formation). Durant celle-ci, j'ai également réalisé des projets : projet d'animation, projet personnalisé, ainsi que différents dossiers, dont certains ont également été des supports pour les oraux.
En juin 2014, j'obtiens finalement mon diplôme, je suis donc Aide Médico-Psychologique ! Mon employeur me propose des remplacements pour l'été (jusqu'en août). La direction a ensuite souhaité (de part mon jeune âge...) que j'ai une nouvelle expérience.
Après quelques mois de chômage, j'ai l'opportunité de réaliser un remplacement de 6 mois au sein d'un Ehpad sur un poste AMP comprenant du soin, de l'animation et de l'accueil. Malheureusement par manque de moyens, je ne m'y suis pas retrouvée dans ma pratique professionnelle, dans les valeurs acquises durant ma formation et mes précédentes expériences. A la fin de la première semaine, j'ai donc décidé d'interrompre mon contrat.

Mon activité actuelle


C. G. : Depuis bientôt 2 semaines, je suis en CDD (date de fin inconnue, je remplace un arrêt maladie) en ehpad sur un poste Amp. Dans le cadre de mes missions, je travaille de 7h à 14h du lundi au vendredi, je participe au changement d'équipe nuit/jour et donc aux transmissions.
Je suis tenue d'accompagner 5 personnes dans les actes de la vie quotidienne, en maintenant l'autonomie tout en fonction des capacités de chacun (lever, toilette, habillage). L'établissement me donne les moyens d'exercer mon métier correctement je peux prendre le temps d'échanger et de partager avec la personne et ainsi établir une relation de confiance, proposer une épilation, du maquillage, un modelage... Le midi, je sers les repas et j'aide les résidents qui en ont besoin à manger. J'assiste ensuite au changement d'équipe et donc aux transmissions.

Réaliser des stages enrichissants durant mon Bac Pro Services
Ma scolarité a toujours été centrée sur les cours et les apprentissages. En arrivant en maison familiale, j'ai effectué des stages dans des structures de mon choix et partagé des valeurs comme l'effort, le travail, le savoir-être et le savoir-faire.

Qu’espériez-vous de la formation Bac ?

M.G. : Avant de venir à la MFR de Baulon, j’ai effectué un BEPA Services Aux Personnes en rythme classique au lycée les Vergers de Dol de Bretagne où les cours se succédaient et où les stages manquaient dans la construction de mon projet. Le rythme ne me plaisait plus, j’ai opté pour une alternance stage-cours et un Bac Pro SMR (équivalent Bac Pro SAPAT actuel). La formation propose des périodes de stages importantes (environ 40 semaines sur 2 ans) et des cours plus précis et moins volumineux en nombre d’heures.

J’ai découvert des structures, des publics et des accueils pro dans les établissements. J’ai aussi pu mettre en valeur mes qualités et compétences professionnelles travaillées durant les cours et la pratique sur le terrain. Les maîtres de stage et le personnel m’ont transmis une partie de leur savoir et m’ont permis de réaliser des activités de bien-être et d’accompagnement des usagers. Jusqu’ici, je n’ai jamais regretté mon choix !

Et maintenant qu’attendez-vous du BTS ?

M.G. ; Je suis actuellement en deuxième année de BTS SP3S (Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social) au lycée Bréquigny de Rennes. Le retour à un rythme classique a été dur pour moi, j’ai eu besoin d’un petit temps d’adaptation et j’avais hâte d’aller en stage. J’ai connu, pendant 2 années, une formation qui met en valeur l’élève et son projet professionnel et qui par conséquent développe les stages et le terrain aux dépens parfois des cours.

Pour réussir à m’habiter, j’ai dû faire un trait sur l’alternance et un accompagnement personnalisé. Ce Bts a été un grand saut dans l’inconnu car je ne pensais pas que le rythme classique était si contraignant. Heureusement, les périodes de stages me redonnaient un intérêt pour cette formation sanitaire et sociale.

Pour la rentrée de 2015, j’envisage des inscriptions en licence professionnelle (1 an après le BTS, niveau Bac +3) ou alors le passage des concours de la fonction publique hospitalière.

Pour quelles raisons, les stages sont-ils si importants pour vous ?

M.G. : Mes stages, dans le secteur sanitaire et social, sont très variés. Dans le secteur de la petite enfance, j’ai été en école maternelle, en micro crèche, à la crèche des Thermes Marins de St Malo. J’ai également fait un stage auprès des personnes âgées dans une maison de retraite. Dans le secteur administratif, j’ai fait un stage dans une mairie et dans un service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) auprès d’une référente de secteur. Cela consiste à gérer les aides à domicile qui interviennent chez les personnes âgées (plannings, relations, arrêts de travail). J’ai aussi travaillé dans ce service pendant 1 an et demi en tant qu’aide à domicile le week-end et les vacances. Le SAAD appartient au Centre Communal d’Action Sociale de Saint-Malo.

Je vais prochainement intégrer le service d’accueil et des admissions de l’hôpital de Dinan pour 7 semaines avec un projet à réaliser qui comptera pour l’obtention du BTS.

Pouvez-vous nous présenter votre projet ?

Mon projet personnel est d’occuper un poste administratif dans une structure sanitaire ou sociale. Le Bts offre beaucoup de débouchés. En effet, après l’obtention du bts, je peux travailler dans les hôpitaux, cliniques, mutuelles, maisons de retraite, organismes de retraite, structures petite enfance, structures d’aide à domicile, services d’insertion … L’avantage de ce type de poste est d’avoir des horaires fixes et de journée.
Réussir une Préparation Concours par les stages et l'alternance
Après un Bac ou un changement d'orientation professionnelle, les adultes peuvent s'inscrire dans une préparation concours pour faciliter la réussite à cet examen extrêmement sélectif.

Bien se préparer à un concours avec des expériences professionnelles et des compétences

Augmenter ses chances de réussite à un concours, de nouveaux bacheliers recherchent un préparation sous forme de formation courte proche. Cette interrogation est présente dans toutes les familles et la Maison Familiale Rurale de Baulon a souhaité aider les candidats à se préparer. Afin de mettre toutes les chances de leur côté, les candidats doivent s'inscrire à une préparation concours Aide soignante ou Auxiliaire de Puériculture même en alternance.

Bien se préparer à un concours


La récente rénovation de la voie professionnelle suscitée par les autorités administratives a modifié les parcours scolaires et a supprimé le Brevet d'Etudes Professionnelles (B.E.P.) de niveau V, une formation diplômante après la 3ème et reconnue par les employeurs du secteur. Cette disparition rend les futurs étudiants plus jeunes d'un an voire de deux à leur sortie et forcément plus indécis sur leur orientation. Leur parcours scolaire est dorénavant plus complexe et surtout moins structuré que précédemment. La branche "Services aux Personnes" a organisé la formation Bac Pro SAPAT vers une découverte du secteur professionnel en centrant  les stages vers la professionnalisation des compétences et aussi en développant  les savoirs-être et les savoirs -faire.


Pourquoi s'inscrire en Préparation Concours


Face à ce changement, la Maison Familiale Rurale de Baulon a dû changer sa formation du Bac Pro SMR en Bac Pro Sapat (Services aux Personnes et aux Territoires). Les jeunes se professionnalisent par les compétences et les capacités reconnues par les employeurs.
Cette réforme a permis aussi à des jeunes de 3è de s'orienter vers le bac professionnel en 3 ans comme dans la voie normale. Le BEP est alors considéré comme une certification obtenue après un an et demi de scolarité qui se poursuit par le diplôme du Bac Pro Services à la personne. Les jeunes sortent alors plus jeunes et moins expérimentés que les anciens bacheliers de la formation bac pro Services en Milieu Rural. Ce constat pose des questions aux établissements scolaires et également aux employeurs à venir dont notamment  "devenons-nous  orienter les jeunes vers une prépa concours aide soignante ?"


Des préparations concours basées sur le professionnel


Spécialisée dans les formations du "Services aux Personnes", la Mfr a mis en place une préparation concours aux diplômés du Bac Pro SMR (équivalent du Bac Pro SAPAT actuel) dans le but de les préparer aux épreuves qui leur sont proposées. Cette initiative a permis d'insérer et d'orienter les candidats dans des voies professionnelles spécifiques comme aide soignante, auxiliaire de puériculture et infirmière. Mélanger cours et stages durant quelques mois aide les candidats à se préparer aux exigences et à voir ce qui les attend.

Cette année est utilisée dans la construction du projet d'orientation et du projet d'avenir. Face aux difficultés des épreuves et au nombre de places limitées, les adultes veulent réaliser une année de préparation dans le but de mettre toutes les chances de leur côte et surtout de réussir. Cette période permet aussi de davantage apprendre les bases sur les métiers d'aide soignante et d'auxiliaire de puériculture et de développer les expériences en milieu professionnel.

Gagner en maturité, en assurance
par des stages auprès de professionnels donne un plus à cette formation courte. Les adultes construisent leur programme en totale autonomie en souhaitant acquérir de bonnes pratiques.


 



Choisir une Préparation avant de réussir le concours d'Auxiliaire de Puériculture
Réussir un concours passe souvent par une bonne préparation même avec quelques expériences en stages. Le monde de la petite enfance demande aux futurs professionnels des compétences et des pratiques que le Bac pro Services fournit aux jeunes.

S'orienter vers une préparation concours avant de trouver mon métier

Choisir la voie des Services aux Personnes après ma 3è, et me tourner vers l'alternance et les maisons familiales rurales m'ont conforté dans le choix du métier d'Auxiliaire de Puériculture. Pour réussir les concours, j'ai décidé de m'inscrire en prépa. concours à la Maison Familiale Rurale de Baulon.

 Sortir d'un bac pro sans de préparation à un métier

Bien choisir son métier et sa voie professionnelle sont compliqués car les jeunes en formation veulent trouver une voie et une orientation ouverte vers les usagers.


Le choix de l'alternance


Au début, je voulais continuer mes études en faisant un bac général, parce que je voulais suivre mes copines et en plus j’avais de bonnes notes. Je trouvais que cela me convenait et qu'après je pouvais trouver ma voie. Puis au fil des mois, la seconde générale me faisait peur, je ne savais pas si j'étais à la hauteur et puis je me suis aperçue que je n’aimais pas trop l’école.

J’en ai parlé dans mon entourage, à mes amies et à ma famille, et une copine m’a parlé des maisons familiales en général. Je n’ai même pas réfléchi, je savais que l'alternance allait me convenir et que partager mon temps entre cours et stages serait super. J'ai opté pour la voie des Services aux Personnes. Cette formation allait être beaucoup plus intéressante et bénéfique pour mon avenir car depuis l’année de CM2 je sais que je voulais devenir Auxiliaire de Puériculture.

Lorsque j’en ai parlé avec mes professeurs, ils étaient tous contre, pour eux je devais absolument aller en bac général.

Je me suis battue pour aller à la Mfr et je ne le regrette pas.

 Le choix de mes stages


Pour ma part, mon orientation professionnelle était déjà choisie en allant à la maison familiale. Pour moi c’est le monde de la petite enfance, j’ai donc effectué mes stages dans ce milieu.

Mon tout premier stage s’est déroulé chez une sage femme libérale. Là-bas, j’ai assisté à plusieurs activités comme le suivi de grossesse, des cours de préparation à l’accouchement, la pesée des bébés et une suite de couche à domicile … .
Mon second stage s’est fait dans une école privée. Au début, j’étais qu’avec des enfants de Petite Section et Moyenne Section. Par la suite, je suis intervenue dans toutes les classes. Ce stage a été bénéfique car j’ai pu passer au dessus de ma timidité.  J’ai su m’imposer face aux enfants et être autoritaire avec eux. L’équipe enseignante m’a tout de suite intégrée à l’équipe, je pouvais partager mon point de vue. J’ai aussi appris à gérer des ateliers en autonomie. Je suis restée 2 ans dans cette école.

Ensuite, j’ai été à stage dans une structure d'aide à domicile comme l’ADMR (Aide à Domicile en Milieu Rural) pour un stage opposé à notre orientation pro. Je n’ai pas très apprécié ce stage car je trouvais que les Auxiliaires de Vie Sociale n’étaient pas très agréables avec les personnes âgées ou les personnes en situation de handicap. Je me suis tout de même investie en effectuant des toilettes, des aides au repas, des douches avec un résident … tout ça encadré d’une auxiliaire de vie (AVS).

 

La découverte du secteur de la Petite Enfance

 

J’ai effectué des stages notamment en crèche familiale où je n’ai pas su trouver ma place car mes maîtres de stage me laissaient de côté donc je n’ai rien pu apprendre. Ensuite, je suis allée dans un Relais Assistantes Maternelles ( RAM), je n’ai pas pu faire beaucoup d'activités car je n’ai pu y rester que quelques  jours.

Et pour finir, mon stage examen de Terminale Bac Pro Services aux Personnes s’est déroulé à l’école privée ou j’avais été 2 ans plus tôt. J’ai choisi la facilité mais je trouvais que là-bas j’avais de l’expérience donc plus de points à développer.

Pour conclure sur les stages, je pense que nous ne pouvons par être à l’aise dans tous les secteurs : personnes âgées, personnes en situation de handicap et la petite enfance. Mais chaque stage est bénéfique car nous apprenons beaucoup. Il faut s’investir au maximum.

 

Ma formation Préparation concours d'Auxiliaire de Puériculture

 


Depuis septembre 2014, je suis inscrite en prépa concours auxiliaire de puériculture à la Mfr. Je prévois de passer mes concours au mois je février/mars pour accéder à une école dés la rentrée de septembre 2015. J’aimerais devenir AP en milieu hospitalier avec les enfants malades.

Si je rate mes concours, je pense que je vais faire une formation d’assistante familiale.


Les stages : la base d'une orientation professionnelle réussie
Suivre une formation professionnelle dans le domaine des Services aux Personnes demande de mélanger motivation, stages et projet professionnel. Le bac pro services aux personnes par alternance aide les jeunes dans leur orientation.

Mélanger stages et choix professionnel en bac pro Services à la personne

Découvrir durant sa scolarité, l'échec, et ensuite, rebondir, aident les jeunes à prendre conscience de la difficulté d'une bonne orientation. Modifier son parcours en intégrant une maison familiale spécialisée en formation en alternance comme la Mfr de Baulon facilite les jeunes et adultes dans la construction de leur projet professionnel.

La découverte des stages professionnels en alternance


J'ai commencé par passer un bac ES que je n'ai pas eu. Comme je ne savais pas ce que je voulais, j'ai raté mon bac. J'ai décidé alors de me réorienter vers une voie plus professionnelle : une formation centrée sur des expériences vécues en structures.

J'ai connu l'alternance par le biais de mon entourage. Le fait de réaliser des stages auprès d'enfants ou de personnes âgées me plaisait. J'ai reçu la documentation de la Mfr de Baulon avant la Portes Ouvertes de mars. J'ai rencontré des formateurs qui m'ont bien expliqué la formation, le principe des stages et les objectifs de la formation avec des temps forts à vivre comme les projets de séjour international comme au Mali et les stages à l'étranger.


Le programme de mes stages en bac pro Services à la personne


En commençant ma formation Bac Pro SMR (équivalent du bac pro services aux personnes actuellement), j'ai voulu repasser mon bac ES en candidat libre et ainsi obtenir un bac général en plus de ma formation actuelle.
Une réussite obtenue en fin de première année.
En plus de ma formation, j'ai voulu découvrir les publics qui pouvaient me convenir.
Réaliser des stages et mettre en pratique les conseils et les avis des professionnels qui m'encadrent m'ont aidé à progresser et à acquérir des compétences validées par les maîtres de stage.
L'année de Première m'a permis de me centrer sur le public des personnes âgées et ainsi de découvrir que j'étais plus fait pour travailler avec des personnes plutôt que de rester assise derrière un bureau ou un ordinateur. Il me restait à choisir le métier qui me convenait le plus : aide soignante, aide médico psychologique, aide soignante ou autres.
Mon programme de stages s'est fait en allant dans une école maternelle pour améliorer mon contact avec les enfants, dans une maison de retraite pour exercer les actes de la vie quotidienne basés sur le bien-être du résident et enfin je suis allée dans une maison d'accueil spécialisée (M.A.S.) pour personnes âgées. Des expériences riches et essentielles pour mon projet d'orientation.

La réalisation de mon projet : devenir infirmière avec un bac pro services


Durant mon année de Terminale, j'ai décidé de préparer et de m'inscrire au concours d'infirmière et de passer le bac services. Bien entendu, ce projet n'a pu se réaliser qu'avec la participation et l'aide des formateurs de la mfr. Préparer l'écrit et l'oral est difficile, cela demande de la méthode et surtout de la motivation. Vaincre sa timidité et son manque d'aise à l'oral ont été pour moi compliqués et utiles pour exercer mon futur métier. Le déclic a eu lieu durant mon stage en MAS car j'ai complété mon engagement personnel par des expériences sur le terrain. Une réelle vocation pour le paramédical auprès de personnes âgées.

Je me suis inscrite au concours dans la ville du Mans car les places étaient plus nombreuses. J'avais davantage de chances de réussir le concours et le fait de m'éloigner de Rennes ne me dérangeait pas. J'ai réussi à obtenir les 2 examens mon bac Services et mon concours.

La formation Infirmière demande d'exercer des stages dans des services hospitaliers précis comme la chirurgie, les urgences, la réanimation néo-nat, la médecine, la gérontologie auprès des personnes âgées, la rééducation fonctionnelle et enfin la  psychiatrie. Des expériences en hôpital extrêmement riches professionnellement et personnellement.

Maintenant, je suis en poste dans un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) en tant qu'infirmière.



A la découverte des Métiers par des Bac Pro Services aux Personnes
S'orienter et trouver sa future formation sont les questions des élèves en Bac Pro Services et aux adultes en formation à la Maison Familiale Rurale de Baulon. Ce mini salon a rencontré un succès non négligeable.

Trouver sa voie dans le secteur des Services aux Personnes

Spécialisée dans les formations du service, la Mfr de Baulon avec l'aide des élèves en Bac pro Services aux personnes ont organisé durant une matinée un forum d'orientation dans le but de rencontrer des professionnels du secteur et obtenir des renseignements sur les métiers.

Les stages au service de la formation

Les savoir-faire ont permis à certains jeunes en formation de trouver leur voie. Une formation intégrant l'alternance et les stages sans oublier les cours est réussite pour certains jeunes.

Le contact de professionnels en stage

Les jeunes en formation Bac Pro Services ont choisi un cursus en alternance mélangeant des stages et des cours. Ce principe leur permet de réaliser 60 semaines de pratiques sur les 3 ans au sein d'établissements accueillant du public aussi bien des enfants, des personnes âgées, des personnes handicapées. Bien souvent, l'orientation post-bac est souvent source d'interrogation pour les familles et aussi pour les élèves.

Le contact de professionnels durant les stages ouvre les jeunes au monde professionnel et aussi aux savoirs-faire et savoirs-être avec des pratiques apprises. Les compétences acquises et les travaux réalisés leur autorisent à envisager l'avenir post-bac avec certaines certitudes mais le choix de l'orientation se pose alors.

 

Le forum d'orientation au service des jeunes

Les élèves de Terminale Bac pro Services aux Personnes (SAPAT) de la Maison Familiale Rurale de Baulon ont souhaité organiser une rencontre avec des professionnels intervenant dans les différents secteurs du Services aux Personnes comme la Petite Enfance, le Soin, les Personnes Âgées et les Personnes en situation de Handicap. Leur choix de professionnels s'est en concertation avec les formateurs car l'objectif était de renseigner les jeunes et éventuellement de les ouvrir sur des métiers peu connus.

Au cours de cette demie journée, les jeunes ont rencontré notamment des aides soignantes, des auxiliaires de puériculture, des animateurs, des infirmières, des médiateurs familiaux et parfois des représentants d'associations comme "Jeunes à travers le monde" et le CRIDEV (Centre Rennais d'Informations pour le Développement et la Solidarité entre les peuples).

Pour répondre à leur demande, certains anciens élèves en poste ont pu se libérer et ainsi témoigner de leur vécu et aussi de leur parcours. Sortir d'un Bac Pro Services, passer des concours, choisir une préparation concours comme aide soignante ou auxiliaire de puériculture ou choisir une voie différente sont des possibilités que les anciens diplômés ont présentés et montré ainsi que les orientations sont multiples.

Les rencontres enrichissantes avec des professionnels

Le début de ce forum a été marqué par différentes rencontres avec des professionnels. Au total, 27 intervenants se sont déplacés dont des professionnels de la santé, du social et de la petite enfance. Ces interventions ont été mises en place pour solidifier le projet d'orientation de chaque jeune et pour leur permettre de découvrir des métiers.


Rencontre entre professionnels et jeunes de la Mfr de Baulon
Table ronde sur la communication avec l'enfant

En fin de matinée, des temps forts ont été vécus avec trois tables rondes dont les thèmes étaient la communication avec l'enfant, la bienveillance et l'engagement.
Les interactions entre les professionnels et les élèves partageant leurs vécus, étaient très enrichissants et dynamiques. les professionnels ont pu ainsi témoigner de leur pratique et de leur expérience puis les jeunes ont questionné les pros sur des pratiques rencontrées en stage. Les propos énoncés ont conforté les jeunes dans leur savoirs-faire et également les ont interrogé sur leur expérience.

Cette matinée s'est conclue par un buffet qui a permis de continuer la rencontre et les échanges.

Tous les élèves ont pu trouver réponses à leurs questions et avancer dans leurs démarches d'orientation. Curiosité et bonne humeur ont rythmé ce forum. Les, jeunes remercient les professionnels mais aussi l'équipe de formateurs.

La MFR de Baulon organise leurs portes ouvertes le Samedi 31 Janvier de 9h à 13h. Cette matinée sera l'occasion de venir découvrir les formations de Bac pro SAPAT, le Bts ESF, le CAP Petite Enfance et les préparations concours d'Aide Soignant et d'Auxiliaire de puériculture.




Des stages pour découvrir le secteur des Personnes Âgées ...
S'orienter ver le monde des Personnes Âgées durant sa formation Bac Pro Services aux personnes est souvent signe de réussite professionnelle et aussi de volonté d'aider la personne.

Découvrir le monde des Personnes Âgées par les stages et par le bac pro Services aux Personnes



Avant d'arriver à la MF de Baulon,  j'ai fait un bac général ES "Economie". Malheureusement ayant échoué et ne voulant pas refaire une année de Terminale, j'ai décidé de me réorienter et de partir vers des formations mélangeant cours et stages. Vaincre ma timidité et changer de voies, d'orientation pour intégrer des établissements de formation par alternance qui mettent en valeur le professionnel et le jeune, cela m'a plu. Il me restait à définir mon secteur pro et mon public.


L'importance des stages dans la formation


Lors des Portes Ouvertes, j'ai pu rencontrer des formateurs qui m'ont bien accueilli et qui m'ont présenté la formation Bac Pro SMR (équivalent du Bac Pro SAPAT actuel). J'ai ainsi appris que ce bac se faisait en alternance avec un rythme de 15 jours de cours et de 15 jours de stages. Une formule plaisante et répondant à mes envies.


Mes angoisses liées aux stages


Je savais également que je voulais travailler au service des gens. Il me restait à définir le public et à vaincre éventuellement mes inquiétudes. Aller aux contacts des enfants voire des personnes âgées pouvaient me poser des questions. Il est vrai qu'intervenir dans leur vie quotidienne, dans leur intimité et parfois dans leur bien-être pouvaient devenir une de mes difficultés.


Les bienfaits des stages


Ce que je voulais faire, c'est des stages et découvrir mon public préféré. Je me suis donc dis que le fait de faire de nombreux stages, qui étaient prévus au cours de la formation, m'aiderait à faire mon choix.
J'ai donc effectué des stages dans différentes structures afin de voir divers métiers et de voir ce qui me plaisait le plus. Réaliser des périodes d'apprentissage dans des maisons de retraite m'ont permis de pratiquer des actes de soin ainsi que des opérations de bien-être, de confort sans oublier les actes de soin auprès des personnes âgées. A ceux-la, j'ai rajouté des périodes dans des services de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et désorientées qui m'ont davantage impliqué dans des actes de soin et de communication, de relation avec ce public.

Mon parcours post-bac


Travailler auprès des personnes âgées m'a beaucoup plu. Donc après le bac pro Services aux Personnes, j'ai rapidement obtenu un poste à l'ADMR de Messac où je suis resté 2 ans.
Puis, j'ai dû partir en région parisienne où j'ai travaillé 1an et demi dans une entreprise qui propose des services de ménage et repassage. Pendant ce laps de temps, j'ai pris conscience que les métiers qui touchent à la petite enfance me restaient en tête. Je me suis donc inscrite au CNED pour passer mon CAP Petite Enfance.
Actuellement, je suis à Lyon et je travaille dans une crèche. J'ai pour but de tenter cette année le concours pour rentrer en école d'Auxiliaire de Puériculture pour une rentrée en septembre.

Voilà mon parcours un peu chaotique mais j'ai enfin trouvé ma voie.
S'il vous manque des renseignements n'hésitez pas à me demander, je me ferais une joie de vous répondre.




Devenir éducatrice spécialisée avec un bac pro Services aux Personnes
Lors de ma formation Bac Pro Services, j'ai longtemps hésité dans mon choix professionnel. Les stages réalisés dans les écoles et dans les centres spécialisés m'ont confortée dans mon orientation personnelle.

Choisir éducatrice spécialisée après un bac services

 

Obtenir un bac pro Services à la personne en alternance en mélangeant des cours et surtout des stages auprès d'établissements spécialisés est la première étape de ce projet d'orientation.


Le métier d'éducation spécialisée à découvrir


Le métier d'éducatrice spécialisée s'est présenté durant un forum des métiers à la Mfr de Baulon. J'ai ainsi découvert ma future voie professionnelle.


Après avoir fait mon BEP "carrières sanitaires et sociales" réalisé au lycée Jeanne d'Arc à Rennes, j'ai décidé de m'orienter vers une voie professionnelle dans laquelle les stages étaient l'élément central et où la pratique professionnelle me permettrait d'améliorer mon savoir-faire. J'ai donc décidé de poursuivre vers un bac professionnel Services aux Personnes en alternance et en internat.

Pourquoi être interne ?


C'est vrai qu'à ce moment-là, je ne savais pas vraiment l'orientation que j'allais choisir si ce n'est la filière du social ou du sanitaire. C'était très flou dans mon esprit. Je savais seulement que le social était tourné vers les personnes (enfants, personnes âgées et personnes en difficulté ...) et que le sanitaire touchait les soins de la personne. J'espérais que j'allais pouvoir choisir le secteur qui me conviendrait.

En effet, l'option d'effectuer 15 jours de cours et 15 jours de stages me plaisait. Je mettais en pratique les cours et en plus je réalisais des activités auprès d'un public choisi. Donc, oui, pouvoir enrichir mon expérience en stages et découvrir de multiples structures sur le terrain étaient mes principaux objectifs.

Néanmoins, j'étais consciente du travail personnel qu'il fallait fournir pendant les sessions de stage. De plus, l'internat me permettait d'être plus régulière et rigoureuse dans mon travail personnel, de pouvoir réviser à plusieurs mes CCF et mes contrôles ainsi améliorer mes notes et mettre davantage de chance de mon côté pour obtenir mon bac.


Les stages m'ont réellement aidé


Lors de mon année de terminale, mon stage examen s'est fait en classe ULIS (Unité Localisée pour l'Inclusion Sociale) sur Rennes. Mon projet professionnel s'est alors concrétisé.

J'avais donc chois ma voie. Je voulais être dans le social, devenir monitrice éducatrice ou éducatrice spécialisée. C'est pour cela que pendant ma terminale, j'ai tenté les deux concours. J'ai obtenu mon écrit de monitrice éducatrice. Et par la suite, je n'ai pas eu la validation des acquis et je n'ai pas eu l'écrit d'éducatrice spécialisée. 

Ainsi j'ai pris la décision de faire une préparation aux concours d'éducatrice spécialisée à l'IRSS de Chantepie, afin de pouvoir obtenir le niveau pour passer les concours d'entrée en formation.
Cependant, la rencontre que nous avons vécue lors du forum des métiers avec différents professionnels en terminale m'a beaucoup aidée à prendre ma décision. L'éducateur spécialisé a su me donner confiance en moi pour les concours et m'a expliqué que c'était tout à fait possible malgré mon jeune âge.

           

Il faut savoir qu'une prépa au concours du travail social est très utile (surtout pour assistante de service social, éducateur spécialisé et éducatrice de jeunes enfants) et très intéressante. Ils nous transmettent les stratégies a avoir au niveau des écoles, on étudie la méthodologie des devoirs surveillés, la culture générale et différentes questions qui pourraient être posées lors de l'oral.


Pourquoi faire un bac pro services aux personnes
Aux alentours de Rennes, le secteur des Services aux Personnes par alternance facilite la réussite personnelle. Les formations centrées vers les personnes, les soins, le bien-être permettent aux jeunes de trouver leur voie.

Pourquoi avoir choisi un bac pro Services aux Personnes



Scolarisée dans la région de Rennes, je me suis toujours destinée vers les métiers du service à la personne. J’ai longtemps hésité entre les formations type « lycée » et les formations par alternance.

Aujourd’hui avec du recul, je suis contente d’avoir opté pour un bac pro SMR (équivalent du bac pro sapat actuel) qui mélange cours et stages tout en privilégiant le projet professionnel du jeune.


Les atouts de la formation


Les jeunes peuvent réaliser des stages dans divers domaines allant de la petite enfance à la personne âgée sans oublier les personnes en difficulté et l’animation. Découvrir sa voie professionnelle permet aux jeunes de la Seconde à la Terminale tout en facilitant l’insertion pro.

Les bienfaits de l'alternance


Les structures du Services accueillent les élèves en stage durant une période courte d’environ 15 jours par mois pour les aider à développer et améliorer leurs compétences professionnelles ainsi que leurs qualités personnelles. Réaliser des activités auprès d’un public en structure place le jeune devant une situation pratique et professionnelle qu’il devra à l’avenir maîtriser et répéter.


La découverte des structures


Découvrir des établissements comme les écoles maternelles, les crèches et les haltes-garderies facilite l’ouverture du jeune au secteur de la petite enfance ainsi qu’à ses exigences. Réaliser des animations, des changes ou mener des activités d’éveil sont souvent appréciées par les jeunes stagiaires.

Cela se vérifie également dans le cadre des personnes âgées et des personnes en situation de handicap auprès des foyers-logements, des Hepad, des foyers de vie et des ESAT entre autres. Les actes sont souvent centrés vers les soins, le confort et l’animation sans oublier les actes de la vie quotidienne.


Les compétences du titulaire d'un bac pro


Le diplômé d’un bac professionnel services aux personnes et aux territoires est titulaire d’un titre de niveau IV. Il possède les compétences et les qualités pour mettre en valeur les activités destinées aux personnes et aussi aux territoires c’est-à-dire les services à la personne, aux loisirs, aux activités culturelles, au tourisme et aux administrations … .


Mon parcours personnel et mon expérience


A la sortie de mon bac pro en 2004, j'ai commencé des remplacements à Pontchaillou à Rennes en tant qu'ASH (Agent de service hospitalier) jusqu'à ma rentrée en école d'aide soignante à l'IFSI de Rennes en Janvier 2005.

Après avoir étudié le module « enfant » et avoir fait un mois de stage auprès des enfants, j’ai obtenu mon diplôme en janvier 2006. J'ai commencé à travailler en tant qu'intermédiaire et depuis juillet 2006, je suis au CHU de Rennes et titulaire de la fonction publique en avril 2009. J'ai travaillé dans plusieurs services dont 3 ans dans le service « gériatrie ». En avril 2009, j'ai postulé pour une formation interne au CHU pour travailler en maternité, j'ai fait tous les services (suites de couches, salles d'accouchements, consultations...). Depuis février 2013, je travaille de nuit au bloc obstétricale de l'hôpital sud.

Dans les années à venir, je souhaiterais avoir le concours infirmière, faire la formation, acquérir de nouvelles connaissances mais surtout apprendre un nouveau métier.


Après un bac pro Services aux personnes, s'orienter vers des concours
Obtenir un bac pro Services aux Personnes et s'orienter vers des concours administratifs permet de choisir son métier en fonction des expériences et des compétences acquises.

Après un Bac Pro Services, trouver sa voie avec des concours comme aide soignante


Durant ma scolarité, j'ai toujours voulu trouver une école qui me permette de mélanger cours et pratiques. Mes connaissances et l'alternance m'ont facilité dans mon choix de passer des concours et de devenir aide soignante. Je souhaite encore évoluer professionnellement.

Pourquoi faire un Bac Pro Services aux Personnes


Avant de venir à la maison familiale rurale de Baulon, j’ai passé mon BEP carrières sanitaires et sociales à Jeanne d’Arc à Rennes. Ce collège-lycée m'a permis de découvrir ma future voie et aussi de me familiariser avec une orientation professionnelle telle que les Services aux Personnes et plus précisément le soin.

La découverte de l'alternance ...


J’ai choisi de passer mon BAC PRO SMR (équivalent du bac pro Services aux Personnes actuel) à Baulon. Cela m'a offert la chance de pouvoir faire de l’alternance. Cette alternance m’a permis de découvrir plusieurs structures comme des écoles, des maisons de retraite, des mairies et aussi des foyers-logements.

Mon orientation pro et l'alternance ...


Mélanger des cours et de la pratique durant mes 2 années en bac m'ont appris les exigences du monde du soin ainsi que ces difficultés. Personnellement, le monde de la personne âgée avec des activités de toilette auprès des résidents m'a montré comment les respecter et les valoriser. Tous ces stages m’ont conforté dans mon projet professionnel de devenir aide soignante.

Mon projet pro : passer des concours


A la suite de mon BAC, j’ai d’abord travaillé un an dans un EHPAD (établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes) où j’avais effectué des stages pendant ma formation à Baulon. J’ai passé mon concours d’aide soignante que j’ai obtenu.
J’ai d’abord commencé à travailler au CHU de Pontchaillou dans un service de soins intensifs puis à la fin de mon contrat, j’ai postulé à Chantepie au CRG (centre régionale de gériatrie).
Aujourd’hui, je travaille toujours à Chantepie en USLD (unité de soins longue durée) où j’ai un CDI depuis 2 ans et demi . Aujourd’hui, j’envisage de peut-être reprendre mes études pour devenir infirmière.
Après un bac pro Services aux Personnes, devenir animatrice en Ehpad
Des années de Lycée peu concluantes, des formations par alternance pour se remotiver et un bac pro Services aux personnes proche de Rennes pour réussir son orientation et trouver sa voie : devenir animatrice.


Être animatrice en structure après un bac professionnel Services aux Personnes

En découvrant l'alternance et ses principes, les formations mélangeant des stages et des cours dans le domaine des services m'ont permis de trouver ma voie. Le BTA Services en milieu rural (équivalent du BAC PRO SAPAT actuel) m'a donné les clés pour réussir mon projet personnel : devenir animatrice, et trouver mon public : les Personnes âgées.


Pourquoi avoir choisi la MFR de Baulon


Avant de venir à la Maison Familiale Rurale de Baulon, j'ai fait un Bac ES "économique et social" dans un lycée classique. Car en sortant du collège, je voulais faire un BEP sanitaire et social mais on m'a dit que j'étais capable d'aller en Seconde. Mon choix a toujours été de m'orienter vers les métiers du social et non vers les branches économiques. J'ai réalisé mon bac sans grande motivation et implication personnelle.

Mes années "Lycée" ... des années difficiles


Mes années "Lycée" ont été très difficiles car j'ai redoublé ma Seconde et j'avais perdu confiance en moi, je travaillais mais je n'y arrivais pas. Je trouvais que cette voie n'était pas faîte pour moi. Je voulais découvrir des pratiques professionnelles que malheureusement le lycée ne pouvait m'offrir. Je pensais ne pas être faite pour les études. Ma première et ma terminale ont été catastrophique donc je pensais ne pas avoir mon BAC.

La découverte de l'alternance

Face à mes difficultés, mes parents et moi avons décidé de se renseigner sur les formations en alternance. J'ai reçu dans ma boîte aux lettres la publicité des MFR d'Ille-et-Vilaine. Nous avons décidé alors de nous rendre à la journée Portes Ouvertes du mois de Mars afin de s'informer des formations proposées. J'ai trouvé le bac qui répondait à mes demandes  : réaliser des stages en milieu pro. C'est pour cela que je me suis inscrite en Mfr.
Je voulais plus de concret. Â partir de là, j'ai découvert que je savais des choses, c'est juste que le format "lycée" ne me convenait pas. J'ai fait beaucoup de stages en EHPAD, ce qui m'a donné envie de travailler avec les personnes âgées mais plus le côté animation.


Mes expériences de stage


Mes stages se sont tournés vers les personnes âgées et vers le soin sans oublier l'animation. J'ai ainsi pu découvrir un EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées), un foyer logement pour personnes en situation de handicap - Secours catholique à Rennes - un CLIC (Centre local d'Information et de Coordination)- la CNL35 (Fédération du logement et de la consommation) - un Foyer de jeunes travailleurs.
Cela m'a permis de multiplier les lieux de stage et d'acquérir davantage d'expériences et de pratiques professionnelles. Je les ai faits durant mes années de bac, de BTS ESF et de ma licence professionnelle.

Je suis actuellement animatrice en EHPAD mais avec ma licence, je souhaiterai par la suite changer pour faire plus du conseil et accompagnement des familles et personnes âgées.

 

Mon BTS Economie Sociale Familiale


Après mon bac, j'ai décidé de poursuivre vers un Bts ESF pendant 2 ans. je voulais aller au bout de ma formation pour achever le cycle et terminer par un niveau III. Les 2 années au cours desquelles les stages et les cours m'ont aidé à me centrer vers les métiers du social et de l'animation. Cette formation en alternance a été valorisante car mes années "lycée" m'ont aidé dans le t
ravail et dans les notions à étudier. 

 
Après un bac pro Services aux Personnes, comment devenir AMP ...
Réussir son orientation avec un bac pro Services aux Personnes et trouver sa voie professionnelle en tant qu'AMP est le récit de témoignage d'une ancienne élève en poste. Une vraie réussite

Après mon bac pro Services aux Personnes, devenir AMP ...


Après avoir terminé le collège, j'ai décidé de m'orienter vers le milieu professionnel du Service à la Personne. Réussir à mélanger stages et cours durant mon bac pro à la Mfr de Baulon m'a aidé à confirmer mon projet professionnel : devenir AMP.

Les avantages de l'alternance ...


En m’inscrivant à la Maison Familiale Rurale de Baulon, j’ai voulu réaliser davantage de stages et de pratiques pour sortir des salles de cours et aller sur le terrain. Mon objectif était d’apprendre un métier que j’avais choisi et qui me correspondait. C’est pour cela que je me suis dirigée vers l’alternance et le bac pro Services aux Personnes.


Les raisons de mon succès ...


Être dans des classes réduites, avoir des professeurs à l’écoute, réaliser des stages dans diverses structures pendant les deux années de mon bac pro SMR (équivalent du Bac Pro Services aux Personnes et aux Territoires actuel), les contrôles continus me permettaient d’être moins angoissée et d’améliorer mon niveau en culture générale et d’acquérir des connaissances pratiques et professionnelles.


La préparation de mon projet professionnel ...


J’ai voulu aussi avoir un bagage plus important pour me donner toutes les chances d’y arriver. C’est pour cela que j’ai passé mon BAFA, mon CAP petite enfance et mon bac pro Service à la Personne. Préparer et obtenir ces 2 diplômes m’ont aidé dans mon cursus scolaire car me fixer des objectifs et les concrétiser m’ont permis de donner davantage de sens à ma formation et ainsi commencer à construire mon projet professionnel.

 

 Ma formation d'AMP sur Rennes et ses alentours ...

 

Pendant la première année de ma formation AMP, j’ai dû chercher un employeur pour faire la formation d’aide médico-psychologique sur deux ans. J’ai été amenée à faire cette formation au sein de l’association Rey Leroux à Rennes car j’avais commencé à faire des stages en Bepa. Cela s’est tellement bien passé que j’ai pu travailler tous les week-ends même durant la dernière année du bac professionnel.


Possédant un Bafa et un CAP Petite Enfance, j’ai pu faire ma formation dans un IME (Institu Médico Educatif) auprès d’enfants. Deux années passionnantes.


Mon insertion dans la vie professionnelle ...


Pendant la deuxième année de formation, je devais chercher une autre formation ou alors un travail, mon choix s’est porté sur le travail. Je voulais faire mes preuves en tant que professionnel et non stagiaire. J’ai envoyé 70 Cv et lettres de motivation puis j’ai eu un entretien dans une maison de retraite à Fougères pour une place en juin.


J’ai fini la formation en mai 2011, par la suite j’ai fait un mois d’essai dans la maison de retraite en attendant la réponse du diplôme. J’ai obtenu mon diplôme en juin 2011 et donc j’ai pu rentrer en tant que salariée dans la structure. Mon travail actuellement consiste à accompagner les résidents dans tous les actes de la vie quotidienne mais aussi durant des temps d’animation tous les jours.

 


Mes projets professionnels à venir ...


Depuis 2011, beaucoup de formation m’ont été proposées : soin et bien être, démence, informatique, alimentation, geste et posture, accueil de stagiaire, transmissions. J’ai aussi fait une formation pour encadrer des jeunes en stage d’aide médico-psychologique ce qui me permet actuellement de suivre deux futurs pro en formation.


Pour la suite, j’ai demandé à faire une formation d’assistante de soin en gérontologie ce qui me permettrait d’approfondir mon accompagnement avec les résidents. La formation commence au mois de mai sur 6 mois. Puis, j’ai aussi fait la demande pour faire une formation d’éducatrice spécialisée ce qui me permettrait d’être plus à l’écoute des besoins des usagers car je travaille dans une unité sécurisée avec des résidents déments.
Après un bac pro Services aux Personnes, s'orienter vers une autre voie : le commercial
Suivre des formations en alternance comme le bac pro Services aux Personnes et ensuite s'orienter vers la vente et plus précisément la vente. Un choix réfléchi et basé sur les stages et l'expérience professionnelle.

 Obtenir un Bac Pro Services et devenir commercial future responsable de secteur
 

Après ma 3ème, j’ai souhaité m’orienter vers une formation mélangeant pratique et cours. J’ai recherché celle qui me conviendrait le plus. J’ai alors décidé de me diriger vers le Service à la Personne. Malheureusement, peu de lycées ne pouvaient répondre à mes demandes.

Les raisons de mon orientation


Je me suis dirigée alors vers un Bepa services aux personnes. Mon but était de découvrir les métiers autour de la personne et aussi de réaliser l’alternance. Aller en stage dans des structures différentes m’a permis d’acquérir de l’expérience et de me faire une image des métiers qui pouvaient m’intéresser.

La découverte des métiers


Durant ses deux années j'ai pu voir le métier d'aide soignante, d'infirmière, ATSEM... et également de côtoyer des publics aussi divers que les enfants, les personnes malades et les personnes âgées.

Après l'obtention de mon BEPA, j'ai souhaité continuer mes études et atteindre le niveau IV avec un bac professionnel SMR (équivalent du bac pro SAPAT actuel). Je voulais viser le métier d'infirmière ou de kinésithérapeute.


La construction de mon projet en bac pro services


Je me suis donc inscrite en Bac Pro Services en Milieu Rural. Pendant ses deux années, j'ai pu réfléchir et modifier mon projet professionnel. Grâce aux stages, à mes professeurs et à mon entourage, j’ai pu repréciser mon projet et me fixer des objectifs et des étapes à respecter.

Cette formation est un tremplin qui permet de concrétiser notre projet et savoir sur quel type de concours ou de continuité d'études nous souhaitons.
Au cours de l’année de Terminale, je me suis rendue compte que deux secteurs m'intéressaient : le secteur commerce (banque ou commercial) et le secteur médical (kinésithérapeute). Devenir infirmière et soigner des patients me plaisaient car j’aime le contact des personnes. Le fait d’avoir réalisé des stages et de rencontrer des professionnels m’ont montré que ce métier demandait des qualités et des compétences professionnelles précises.


Mon parcours post-bac centré sur le Bts


J’ai estimé que je disposais de ces atouts alors j'ai donc passé mon concours de kinésithérapeute (87 places pour 3500 personnes). Un concours qui laisse peu de place pour le nombre de participants !

Le Bts : une ouverture vers mon métier


J'ai donc opté pour mon second choix celui du commerce et me suis inscrite en BTS Management des Unités Commerciales en alternance. Durant mes deux ans j'étais en alternance dans un commerce de proximité en relation direct avec la clientèle et chef des commandes en parfumerie/droguerie.

 

Suite à l'obtention de mon BTS, je suis entrée chez CPM FRANCE : prestataire de service pour le groupe UNILEVER en tant que commerciale sur les petits magasins (super U, Intermarché..) sur toute la Bretagne. Cela a duré 2 ans.


Ma recherche d'emploi : une opportunité


De part mes bons résultats, le groupe UNILEVER FRANCE m'a proposé un poste en interne en tant que responsable clientèle sur le secteur de Paris. J'ai accepté ce poste et cela fait 3 ans que je travaille pour le compte d'Unilever.

Mes ambitions ne s'arrêtent pas là car je souhaite devenir responsable régionale pour notre école de commerce afin de former des jeunes au métier de responsable clientèle.
 

L'alternance : une réussite personnelle


Je pense que les formations en alternance permettent aux jeunes de trouver leur projet professionnel grâce aux stages. Les jeunes peuvent ainsi avoir une expérience terrain pour appréhender leur futur métier et se faire une idée sur le poste.
Les professeurs nous accompagnent dans notre évolution et nous donnent des conseils pour avancer, mais pour réussir il faut le vouloir et se donner les moyens.

Les conseils que je peux donner sont : savoir s'informer sur son environnement (via le journal, les émissions, les documentaires), garder la tête sur les épaules, toujours rester positif et regarder droit devant !!!

 




Sensibilisation au monde du handicap en Bac Pro Services aux Personnes
Dans le cadre de leur formation, les jeunes bac pro Services aux Personnes ont rencontré des intervenants du monde du handicap afin de les ouvrir et les sensibiliser aux difficultés et aux regards des autres. Des rencontres enrichissantes.

Sensibiliser des Bac pro Services aux personnes au monde du handicap

Rencontrer des enfants dans le cadre des stages permet de se familiariser au monde de la Petite Enfance à travers des activités, des partages et des ateliers mis en place dans les différentes classes. Aider des personnes âgées dans leur quotidien comme les toilettes, les animations ou les temps du repas ouvre les yeux sur le monde du service à la personne. Alors quand le monde du handicap est inconnu pour les élèves du Services aux Personnes, il est possible d'organiser dans le cadre d'un cours une rencontre avec des associations dynamiques et locales et des jeunes en formation.

La découverte de le handicap

 
Les Terminale Bac pro Sapat de la MFR de Baulon ont eu le plaisir d'accueillir des représentants de l'Association des Paralysés de France (APF) et l'Association "Barrez la différence" dans le cadre d'un module professionnel. Ces deux interventions avaient pour objectifs de sensibiliser les élèves sur le thème "Handicap et société" et de favoriser des échanges avec les bénévoles de l'APF sur le quotidien avec un handicap moteur mais aussi tester un parcours en fauteuil. Ces rencontres aident les jeunes à découvrir un public parfois méconnu et aussi de comprendre les difficultés quotidiennes liées à leur handicap.

Des expériences difficiles


Une expérience et une rencontre qui ont permis une prise de conscience : "c'est dur le fauteuil ! Ça demande de la force, je me dis que dans ma commune quand je vois les trottoirs, c'est pas possible !"


Intervention sur le handicap auprès des Terminale Bac Pro Sapat
Mise en situation de handicap auprès des jeunes Bac Pro Services aux Personnes à la MFR de Baulon

Mettre certains jeunes en situation a permis de leur faire comprendre que l'accessibilité des lieux publics et privés est difficile. Les regards et les avis sont souvent les mêmes : des comportements à changer, des attitudes non respectueuses, des moyens inadaptés et enfin des législations mal respectées.

L'intervention de Gilles Le Druillenec et de sa femme, Agnès, de l'association "Barrez la différence" a été un grand moment. Gilles est infirme moteur cérébral et son association se bat pour faire évoluer le regard de la société sur le handicap, pour faciliter l'insertion des personnes en situation de handicap notamment à travers le sport comme avec son école de voile ouverte à tous.

atiLes élèves ont adoré cette sensibilisation théâtrale à laquelle ils ont participé activement. Gilles est une force de la nature et il a su délivrer son message en toute simplicité et convivialité. "Une découverte incroyable, un moment de pur rigolade mais qui m'a fait réfléchir".


Un grand merci à nos intervenants pour ces 2 temps forts.




Une intervention sur l'animation auprès des Seconde Bac Services aux personnes
Découvrir les métiers de l'animation pour des jeunes en formation bac pro Services aux Personnes permet de présenter une orientation possible pour des futurs bacheliers. Un secteur en devenir pour de futurs pro.

Les formations et les métiers de l'Animation

Présenter les métiers et les diplômes dans le secteur de l'Animation est actuellement nécessaire pour les jeunes en formation bac pro Services aux personnes. Dans le cadre scolaire, les élèves de Seconde ont reçu la visite de la responsable Bretagne de l'UFCV "Union Française des centre de vacances et de loisirs". L'intervention consistait à expliquer les conditions d'inscription au BAFA "Brevet d'Aptitude aux Fonctions d'Animateur" et au BPJEPS "Brevet Professionnel Jeunesse, Education populaire et Sports".

Les structures en lien avec l'animation


Quelques rappels ont permis de repréciser la définition de l'animation et les structures concernées par cet examen. L'animation est un ensemble de moyens et de méthodes mis en oeuvre pour faire participer une groupe de personnes à une activité. Cela peut concerner les enfants, les adolescents, les personnes âgées, les personnes en situation de handicap, les personnes malades ... . Les organismes dans lesquelles le diplôme du bafa peut être demandé aux futurs candidats  : les centres de loisirs, les maisons des jeunes, les séjours de vacances, les maisons de retraite, les foyers de vie et les hôpitaux en autres.
Dans certains établissements, l'exigence du Bafa est demandé car cela correspond aux loisirs et aux vacances. Par contre, le BPJEPS est obligatoire pour les personnes qui veulent en faire leur métier avec obligation de se spécialiser sur des publics fixés. Les règles d'inscription sont précises.

Les règles d'inscription au Bafa


Tous les candidats doivent être âgés de 17 ans au début de la formation qui se fait en trois étapes :
  • La formation générale dure 8 jours. Elle a pour objectif de présenter la règlementation de l'animation, les publics concernés, le travail en équipe, la sécurité, la vie quotidienne et enfin l'animation.
  • Le stage pratique d'une durée minimale de 14 jours se fait souvent auprès des centres de loisirs ou des séjours de vacances avec le statut d'animateur.
  • L'approfondissement (6 jours) permet de revenir sur le contenu de la formation générale, l'analyse du stage pratique et ensuite sur une thématique choisi par le candidat en lien avec l'animation.
A l'issu de ces 3 étapes, le jeune est admis ou non par un jury départemental Jeunesse et Sports. Le coût de la formation peut aller de 1040 € à 730 € selon le choix de la formule Pension Complète ou l'Externat.



Il est bon de rappeler que la maison familiale rurale de Baulon et l'Ufcv ont signé une convention dans laquelle les jeunes en formation à la Mfr bénéficient d'une réduction de 200 € sur le coût global du Bafa. Cet avantage s'est créé car la mfr accueille des sessions du bafa durant les vacances scolaires.

Les jeunes de Seconde Services aux personnes ont montré un intérêt pour cette information et aussi pour le fait d'obtenir le diplôme d'animateur pour exercer un métier auprès d'enfants ou d'ados.

Intervention sur le thème de l'animation auprès de Bac pro Sapat
Une intervention de l'UFCV auprès des Seconde Bac Pro SAPAT


De l'expérience, des stages auprès des enfants, une vraie réussite professionnelle
Cumuler des stages et des expériences professionnelles en recherchant son public pose parfois des difficultés. Choisir la petite enfance et les enfants comme secteur d'activité permet de s'orienter vers des métiers enrichissants.

Des expériences lors des stages facilitent une réussite professionnelle

Construire son projet professionnel à partir des stages permet de donner du sens à une formation par alternance comme le bac pro Services aux Personnes. Mélanger pratiques et théories facilite l'apprentissage des connaissances et aussi des savoir-faire. Un plus pour un cursus scolaire pro basé sur les services à la personne.

 

Les stages : la base du bac pro Services

 

Avant de m'inscrire à la Mf, j'ai fait un bac général ES "Économique et Social". Malheureusement, j'ai échoué car la formation ne me convenait plus et que le monde professionnel commençait à m'attirer. Je ne voulais pas refaire une année de terminale alors j'ai décidé de me réorienter et c'est ainsi que je suis arrivée à la MFR.

 

Lors d'une portes ouvertes au mois de mars, j'ai rencontré des formateurs qui m'ont présenté la formation Bac pro Smr (équivalent du Bac Pro Sapat actuel). L'alternance, que je ne connaissais pas, me permettait de réaliser des stages dans des écoles, des maisons de retraite et aussi de moins venir en cours. L'idéal pour moi.

Je savais que je voulais travailler au service des gens pour les aider. Par contre, je ne savais pas exactement ce que je voulais faire. Je me suis dis que le fait de réaliser de nombreux stages, qui étaient prévus au cours de la formation, m'aiderait à faire mon choix sur ce qui plaisait vraiment. J'ai donc effectué des stages dans différentes structures afin de voir diverses métiers et de voir ce qui me plaisait le plus.


Un programme de stages personnalisé


La formation bac pro services proposée à la maison familiale rurale de Baulon autorise chaque jeune à construire son programme de stages en respectant des objectifs bien définis. Les consignes sont de commencer à découvrir l'école maternelle, la maison de retraite ou la crèche puis de réaliser ou de participer à des activités avec des professionnels.


L'intérêt de définir ses stages facilite l'insertion professionnelle dans un établissement, la maîtrise de pratiques et de compétences reconnues. Durant l'année de Première, je me suis centrée sur des structures proches de chez moi comme la maison de retraite à l'hôpital local du Grand-Fougeray qui m'a permis de me confronter au monde des personnes âgées et de réaliser des toilettes chaque matin. Vaincre ses peurs et ses timidités devant le résident est difficile, je me suis sentie en panique parfois mais j'avais la chance d'être suivie par un maître de stage sympa. Nous avons ensuite dû nous centrer vers la découverte du monde de l'accueil et de l'administration. Je suis allée dans l'agence AXA à Bain de Bretagne dans laquelle j'ai amélioré le contact à l'usager ainsi que l'usage du téléphone. Enfin, à la fin de l'année, durant 2 mois et demi, l'école maternelle Ste Thérèse à Guémené Penfao m'a permis de me familiariser avec le monde de la petite enfance et de mettre en place des activités parfois encadrées et aussi en autonomie : des activités d'éveil, de motricité et de découverte. Une année bien remplie avec des stages intéressants.

Et puis, en Terminale, le stage examen s'est déroulé à l'école Jeanne d'Arc de Messac. Il était demandé durant cette période de 12 semaines de connaître la structure, de mettre en place une pratique professionnelle et de réaliser un projet auprès d'usagers. J'ai alors pu améliorer mes pratiques acquises en Première et aussi ma confiance auprès d'enfants. J'ai accompagné un enfant en situation de handicap pendant quelques activités en cours. Un stage riche et surtout bénéfique pour mon orientation.

En fin d'année, je suis retournée auprès des personnes âgées et en situations difficiles car pouvoir les rencontrer chez eux m'a paru intéressant. L'Association d'Aide à Domicile située près de Redon agit en améliorant le bien-être des usagers. Un secteur qui m'a paru riche.

Mon orientation post-bac


Travailler auprès des personnes âgées m'a beaucoup plu. Donc après le bac Services, j'ai rapidement obtenue un poste à l'ADMR de Messac où je suis restée 2 ans. Puis, j'ai du partir en région parisienne où j'ai travaillé 1an et demi dans une entreprise qui propose des services de ménage et repassage. Pendant ce laps de temps, j'ai pris conscience que les métiers qui touchent à la petite enfance me restaient en tête.
Je me suis donc inscrite au CNED pour passer mon CAP Petite Enfance. Actuellement, je suis à Lyon et je travaille dans une crèche. J'ai pour but de tenter cette année le concours pour rentrer en école d'Auxiliaire de Puériculture pour une rentrée en septembre.



Des Animations auprès des 1ère Services aux Personnes
Quelques élèves de la MFR de Baulon ont participé à un module professionnel centré sur l'animation et la récupération d'objets. Les activités réalisées se sont faites auprès d'enfants de l'école maternelle. Une semaine riche en apprentissage.

L'Animation auprès de la Petite Enfance en Bac pro Services

Depuis quelques années, les 4 Mfr intervenantes dans le secteur du Services du département proposent durant une semaine de mélanger leurs élèves de Première Bac pro Services aux Personnes et aux territoires.

Au service des enfants au profit de l'animation.

Les Mfr de St Aubin d'Aubigné, de Baulon, de Goven et de St Méen le Grand organisent des activités sur des thèmes différents comme la bien traitrance, un repas presque parfait, le socio-esthétique et enfin l'animation auprès de la petite enfance. Les jeunes peuvent alors choisir un programme différent et un public déterminé.


Le principe du MAP pour les Jeunes


Dans le cadre de leur formation bac professionnel Services tournées vers les Personnes et les Territoires (Sapat), les élèves de 1ère doivent réaliser durant une semaine un module d'approfondissement professionnel. Les maisons familiales rurales d'Ille-et-Vilaine ont décidé de travailler ensemble et de proposer des actions différentes. Les élèves des 4 MFR peuvent choisir leur thème peu importe le lieu et les intervenants et cela permet d'orienter les jeunes vers un choix défini et aussi vers un public déterminé.
A cette occasion, les élèves découvrent une nouvelle structure et élargissent leur champ professionnel pour leur orientation future. La Mfr de Baulon a choisi de centrer cette semaine sur le thème de l'animation auprès d'un public Enfants.

Les pratiques d'Animation auprès d'enfants

Mettre en place des animations au profit des enfants et les réaliser ensuite durant les stages étaient quelques-uns des objectifs de ce module. L'objectif est d'acquérir des techniques d'animation axées sur la nature et la récupération d'objets du quotidien qu'ils pourront, ensuite, mettre en application en stage et dans leur vie professionnelle ainsi que personnelle.
Les jeunes ont ainsi pu bénéficier de l'intervention de professionnels comme une conteuse, un animateur d'activités nature, une animatrice, de visites en médiathèque et ludothèque. Après avoir observé, ils ont réalisé une lecture animée ainsi qu'un atelier nature à partir de végétaux et de matériels récupérés.

Cette semaine a permis aux jeunes de se confronter aux difficultés des animations auprès d'enfants et aussi d'identifier les difficultés pour planifier des activités manuelles. Les stages en école maternelle et en crèche permettent de pratiquer ces exercices et de réaliser des actions "petite enfance" en situation réelle. Leur expérience et leur savoir-faire ont aidé les jeunes à comprendre les exigences de la mise en place d'une animation auprès d'enfants en maternelle.


Des projets plein la tête : voyager, découvrir , partager, devenir infirmière et plus encore ...
Obtenir son bac après avoir traversé une scolarité bien remplie et semée de difficultés prouve parfois la motivation. La réussite se mesure aussi aux projets et à leur aboutissement car "le plus dur est d'y arriver"

Réussir son bac pro services à la personne


Une formation et une orientation se construisent durant la scolarité. Des projets peuvent mener à une réflexion plus importante et aussi plus personnelle sur les raisons de ces choix. Traverser une formation comme le
Bac Pro Services aux Personnes en y incluant des stages à l'étranger, des voyages de découverte comme le "Mali" donnent un sens à son vécu.

Les prémices de la construction du projet professionnel

Après ma 3ème, je me suis dirigée vers un BEP « Services aux Personnes », c'est une formation sur 2 ans. Ensuite j'ai voulu faire un Bac pro. Je souhaitais faire davantage de stage mais le lycée ne me le proposait pas. Alors je me suis renseignée et puis, j'ai entendu parler de la MF de Baulon.

Je suis venue assister aux portes ouvertes afin de découvrir la structure et la formation mais aussi de rencontrer des formateurs de là-bas.

J’ai beaucoup aimé et j’ai décidé de remplir un dossier d’entrée et ça a marché.

 

A cette époque, le métier d'infirmière me plaisait mais j'étais plus axée vers un diplôme d’aide-soignante. Je ne me sentais pas capable de passer et de réussir le concours d'infirmière.

 

 

L’intérêt de réaliser des stages dans les milieux professionnels

 

Tous ces stages à la MF que j’ai effectués, m'ont conforté dans mon orientation et plus spécialement dans les soins. L'avantage d'avoir tant d'heures de stages (environ 60 semaines sur les 3 ans) s'est de pouvoir voir et côtoyer divers publics comme les personnes âgées, les enfants polyhandicapés.

Ainsi en sortant de la MF, je n'avais pas encore fait de choix de service en particulier pour travailler, mais je savais déjà les services qui me plaisaient et ce qui me plaisaient moins.

 

 

Mais, la Mfr se n'est pas que cela, on est vraiment bien suivie, c'est une vraie famille! Ce qui donne bien son nom à " maison familiale "

On y apprend beaucoup de choses en dehors des cours, l'esprit d'équipe surtout, ce qui est très important pour le travail dans le service à la personne.

 

 

Les valeurs apprises, les stages à l’étranger et leur richesse

 

 

Durant mon Bac j'ai aussi eu la grande chance de faire partie du projet « Mali ». Le groupe voulait découvrir un pays éloigné de la France et aussi les populations locales dans le but de partager et de découvrir leur relation à la santé et à l’éducation.

Au Mali, c'était de réelles découvertes, on y apprend tellement de choses aussi. Avant ce voyage je crois que je ne me rendais pas compte de la réalité de la vie dans ces pays !

On a pu rencontrer des gens qui n'avaient pas grands choses et qui étaient prêts à être là pour nous alors qu'ils nous connaissaient à peine.

Une INCROYABLE expérience, qui m'a aussi donné le goût des voyages et du partage - Le goût de l’humanitaire !

Ce voyage s’est construit sur les 2 ans avec une réalisation en Terminale l’année du Bac. Un moment fort et surtout inoubliable.

 

Après avoir obtenu mon Bac pro services en milieu rural (équivalent du Bac Pro SAPAT actuel) à la MF, je me suis décidée à passer mes concours d'infirmière!

A partir de ce moment-là, mon projet professionnel était infirmière et rien d’autre ! 

Autres temps fort de mon Bac Pro à baulon, les stages à l’étranger. Avec une amie qui était aussi à la MF on a entendu parler d'une association " vivre en famille". C'est une association normande, qui propose à l’adoption des enfants de Djibouti à des familles françaises. Cette association envoie de jeunes bénévoles françaises là-bas à Djibouti pour s'occuper des enfants de l'orphelinat.


La recette de la réussite : le courage et la motivation

 

J'ai un avantage sur quelques unes de mes collègues étudiantes. En MF, j'ai déjà fait pas mal de stages. Alors les premiers stages, tout roule comme sur des roulettes

Après en fin de deuxième année, vient l’heure du mémoire, là ça se complique ! Des heures entières passée dessus, on sort plus, on pleure parfois! Mais quand on le finit, on est fière de soi.

J'ai réalisé mon mémoire sur " les émotions des soignants dans les soins palliatifs "

Un sujet pas toujours marrant mais qui me tenait à cœur parce que nous ne sommes pas assez informés sur ça dans les services.

Les heures de boulot ont payé ! Je valide mon mémoire avec un 16 à l'écrit et un 16 à l’oral ! Pour quelqu'un qui n'a pas toujours confiance en soi, j'avoue que là j'étais super fière de moi.

Début juillet 2013, résultats du diplôme ! Je suis enfin infirmière et je crois que je ne m'en rends pas vraiment bien compte

D'abord je suis fière de dire à tout le monde que j'ai réussi ! En effet on m'a souvent dit que d'une part le concours allait être trop difficile pour moi et « l'école d'infirmière même pas la peine, Parce que avec un bac pro ce n'est pas possible ».

Sauf que moi j'étais sûre de ce que je voulais et j'ai foncé !

Alors si j'ai un conseil à donner aux Terminale et aux autres: « ce n'est pas parce qu'on a "que" un bac "pro" qu'on peut pas aller au bout de ce qu'on veut ». Et j'en suis la preuve vivante.


Un projet professionnel en évolution constante


Je suis actuellement dans la région d'Indre et Loire, à Chinon.

Je travaille la nuit a l'hôpital et je suis actuellement sur l'Ehpad et je m'y plais plutôt bien!
J'apprends encore chaque jour, parce que quand on est diplômée, on ne sait pas tout ! Loin de la !

En mars 2015 je vais être titulaire. Encore un grand pas dans ma carrière.

Et maintenant je suis sur un nouveau projet : rien de concret encore, mais je vais essayer, par le biais de l'hôpital de reprendre mes études en septembre prochain. Pour faire un diplôme universitaire en soins palliatifs.

Cela me permettra de continuer mon travail suite à mon mémoire d'infirmière. Et puis on y est tous les jours confrontés dans les services de soins.

Et puis peut être ensuite postuler sur le service mobile de soins palliatifs.

La découverte du Maroc par un groupe d'élèves de Terminale Bac pro SAPAT en décembre 2014
Un groupe d'élèves de la MFR de Baulon en classe de Terminale bac Pro SAPAT, ont organisé un séjour au Maroc. Ce séjour a permis de mettre en place un partenariat et un échange avec les populations locales rencontrées.

19 élèves de terminale Bac Pro SAPAT de la Maison Familiale Rurale de Baulon, accompagnés de 2 formateurs, Mme Christiane Hinry et Mr Jean-Paul Guermond reviennent d’un voyage d’étude au Maroc, dans la région de Ouarzazate.

Le début de séjour a été marqué par la rencontre avec l’association Michkat. Elle accueille environ 60 enfants en grande souffrance vivant dans des conditions très précaires.

La Présidente, Malika Abdédine, très impliquée, se bat courageusement pour apporter un mieux-être à ces enfants. Aidée de bénévoles, elle les accompagne, parmi les nombreuses actions réalisées, avec l’aide aux devoirs chaque jour. La priorité est mise sur l’éducation qui seule peut donner une chance à ces jeunes.

 

D’autres temps forts avec l’association Horizon qui a pour mission d’accompagner des personnes en situation de handicap pour faciliter leur intégration sociale et professionnelle.

Les élèves ont ensuite passé 2 jours dans le village de Tikirte où ils ont reçu un accueil extraordinaire et ont eu l’occasion de se familiariser avec les modes de vie des villageois en passant une nuit dans les familles.

Le voyage comprenait également un circuit à travers les paysages grandioses du sud marocain, avec visite de kasbah, randonnée dans les Gorges du Dadès, la traversée du djebel Saghro et le désert tant attendu ! Nous devrions dire les déserts tant les paysages rencontrés sont divers.

Curiosité et bonne humeur ont rythmé ce périple accompagné par une équipe très compétente  et chaleureuse, un vrai bonheur pour tous !

 

Pour soutenir les deux associations, les élèves se sont fortement mobilisés pour apporter fournitures, vêtements, 4 fauteuils roulants, des béquilles. Ils ont été très touchés par la découverte des différentes situations et souhaitent poursuivre leur soutien. Ainsi d’autres colis vont partir prochainement dont 10 fauteuils roulants grâce à l’aide précieuse de l’entreprise Duboullay située à Orgères. et qui organise de nombreux séjours au Maroc.

 

Tous ont beaucoup appris au cours de ce séjour, notamment en allant à la rencontre de l’autre et beaucoup d’émotions ont ponctué ce voyage qui restera gravé dans les mémoires.


Le groupe d'élèves de la MFR de Baulon au Maroc en décembre 2014

Remise des fauteuils roulants, en présence de Youssef Outouda, directeur de l’association.

 
La formation Bac Pro SAPAT ouvre vers le BTS SP3S
Réussir mon bac pro n'était qu'une étape dans mon projet professionnel et aussi dans mon orientation. L'objectif était de m'épanouir et de concrétiser un souhait : travailler dans un hôpital.
Avant de venir à la MFR de Baulon, j’ai effectué un BEPA Services Aux Personnes en rythme classique au lycée les Vergers de Dol de Bretagne. Le rythme ne me plaisait plus, j’ai opté pour un Bac Pro SMR en alternance (anciennement bac pro sapat). Je n’ai jamais regretté mon choix !
 

Que fais-tu actuellement ?

Je suis actuellement en deuxième année de BTS SP3S (Services et Prestations des Secteurs Sanitaire et Social) au lycée Bréquigny de Rennes. Le retour à un rythme classique a été dur pour moi, j’ai eu besoin d’un petit temps d’adaptation et j’avais hâte d’aller en stage ! Pour la rentrée de 2015, j’envisage des inscriptions en licence professionnelle (1 an après le BTS, niveau Bac +3) ou alors le passage des concours de la fonction publique hospitalière.

 

Dans quels domaines as tu fait tes stages ?

 

Mes stages dans le secteur sanitaire et social sont très variés. Dans le secteur de la petite enfance, j’ai été en école maternelle, en micro crèche, à la crèche des Thermes Marins de St Malo. J’ai également fait un stage auprès des personnes âgées dans une maison de retraite. Dans le secteur administratif, j’ai fait un stage dans une mairie et dans un service d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) auprès d’une référente de secteur, cela consiste à gérer les aides à domicile qui interviennent chez les personnes âgées (plannings, relations, arrêts de travail). J’ai aussi travaillé dans ce service pendant 1 an et demi en tant qu’aide à domicile le week-end et les vacances. Le Saad appartient au Centre Communal d’Action Sociale de Saint-Malo. Je vais prochainement intégrer le service d’accueil et des admissions de l’hôpital de Dinan pour 7 semaines avec un projet à réaliser qui comptera pour l’obtention du BTS.

 

Quel est ton projet professionnel après le Bts ?

 

Mon projet personnel est d’occuper un poste administratif dans une structure sanitaire ou sociale. Le BTS offre beaucoup de débouchés. En effet, après l’obtention du Bts, je peux travailler dans les hôpitaux, cliniques, mutuelles, maisons de retraite, organismes de retraite, structures petite enfance, structures d’aide à domicile, services d’insertion … L’avantage de ce type de poste est d’avoir des horaires fixes et de journée.


Pour rappel, les formations ouvrant droit à une inscription en BTS SP3S sont :

  • Bac général ES série économique et sociale
  • Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne option A : à domicile
  • Bac pro Accompagnement, soins et services à la personne option B : en structure
  • Bac pro Services aux personnes et aux territoires
  • Bac pro Services de proximité et vie locale
  • Bac techno STMG sciences et technologies du management et de la gestion spécialité mercatique (marketing)
  • Bac techno STMG sciences et technologies du management et de la gestion spécialité ressources humaines et communication
  • Bac techno STMG sciences et technologies du management et de la gestion spécialité systèmes d'information de gestion
  • Bac techno ST2S sciences et technologies de la santé et du social
 

Le titulaire du BTS SP3S peut intégrer divers établissements comme les mutuelles, les structures de soins, les centres d'action sociale (C.A.S.), les services de protection de la jeunesse, les établissements médico-sociaux sans oublier les entreprises d'aide à la personne...

Il est considéré comme un Interlocuteur au service de l'usager, après analyse des besoins, il propose des prestations et des services appropriés pour ensuite assure la gestion de son dossier.

 
 
La formation Infirmière accessible après un bac pro Sapat
Les stages réalisés auprès des différents publics durant ma scolarité par alternance m'ont ouvert les portes de la formation Infirmière qui est , je l'affirme, accessible après un bac pro Services aux personnes.

Devenir Infirmière après un Bac Pro Services

Durant ma scolarité, j'ai toujours voulu devenir infirmière et travailler en hôpital. Alors, obtenir un bac pro SMR (équivalent du Bac Pro SAPAT actuel) m'a permis de réaliser mon souhait.

L'après Bac Pro Services

Travailler dans le soin et planifier ses stages vers des publics recherchés sont des ingrédients à ne pas négliger dans la construction du projet professionnel et personnel.

L'alternance : une réussite pour moi


J'ai réalisé une 3ème dans un lycée agricole dans le Finistère pour une orientation dans l'équin qui ne me correspondait pas. J'ai reçu la brochure des formations par alternance proposées par les MFR, j'ai découvert alors qu'il existait des Mfr avec des formations par alternance. Ceci m’intéressait beaucoup car je voulais découvrir le terrain. J'ai donc réalise un BEPA "Services à la personne". Ensuite, c'est pour cela que j'ai choisi de continuer en BAC PRO par alternance toujours, et de choisir la MFR de Baulon
après y avoir été pendant  la journée "Portes Ouvertes", celle du mois de mars.
 
Mon orientation professionnelle s'est confirmée pendant mon BEPA et lors des découvertes sur les terrains de stage. J'ai donc décidé après mon Bac Pro Smr (équivalent du Bac Pro Sapat actuel), de réaliser une préparation aux concours infirmiers puisque j'étais sûre de mon orientation. Suite à ma prépa, j'ai passée 5 concours IDE ( Paris; Brest: la croix rouge ; St Brieuc; Le Havre et la Flèche). J'ai donc été admise dans 4 écoles sur 5, en finissant par choisir La Croix-Rouge, à Brest. 
 

Des stages orientés vers ma voie


Mes stages pendant ses années d'études ont été très divers. Pendant le Bepa, j'ai pu découvrir tout d'abord la petite enfance avec un stage en école maternelle et en crèche, puis un stage avec les personnes âgées en EHPAD principalement ainsi qu'à domicile avec des AVS. L'Ehpad m'a beaucoup plu, et m'a permis de prendre de nombreuses initiatives afin de pouvoir y travailler les week-end et vacances scolaires.
Pendant le Bac Pro, j'ai réalisé des stages en ehpad; en centre hospitalier. 
Durant ma préparation aux concours, mes stages réalisés ont été en EHPAD; avec des IDE libérales; centre hospitalier.
 

Ma formation Infirmière et ses difficultés


Aujourd'hui, je suis en 2ème année d'école infirmière où je réalise de nombreuses stages : SSIAD (Service de Soins Infirmiers à Domicile) avec des AS principalement (Aide Soignant); en centre de rééducation et de réadaptation; en E.H.P.A.D.; en psychiatrie; à domicile avec un IDE libéral (Infirmière Diplômée d'Etat).
 
Mon projet personnel est de pouvoir travailler à la fin de mes études dans un service sans choix spécifiques pendant 5 ans environ, avec un préférence pour la chirurgie. Ensuite, je souhaite m'installer en tant qu'infirmière libérale.
 
Gwendoline L.B.
Les stages et les expériences acquises durant ma formation Bac Pro Services
Un récit d'une ancienne élève qui a quitté la M.F.R. de Baulon avec un BTA en poche. Elle a traversé sa scolarité grâce aux stages et aux diverses expériences professionnelles. Un parcours parfois hésitant mais très riche ...

Réussir son projet professionnel après des stages et des expériences bien choisies

Construire son projet professionnel en intégrant des stages et des expériences personnelles est l'élément moteur de la réussite.

Réussir ses stages pour des savoir-faire

Ma scolarité, mes difficultés et mon orientation ont conforté mes choix professionnels.

Un parcours atypique


A.J. : J'ai été 6 ans au collège (2 6ème et 2 3ème) je n'aimais vraiment pas l'école, jusqu"au jour où je suis arrivée à la MFR de Colvé, ensuite Baulon. Après le BTA j'ai travaillé 6 mois en tant qu'AVS, puis j'ai été embauché dans l'association latitude 22 en 2006, qui adapte les séjours pour les personnes en situation de handicap : travail très polyvalent, gestion de budget, recrutement des animateurs, responsable de séjours. J'ai démissionné en juillet 2010 car c'était trop prenant 6 mois dans l'année 24h/24  et j'avais fait le tour de tout ce que j'avais à apprendre, super souvenir et de multiples expériences en 5 ans...


Des stages réussis


J'ai démarré une formation de 11 mois en juillet de la même année, un BTS SP3S à l'IBEP de Vannes, j'ai obtenu le diplôme en juillet 2011. J'ai postulé dans un collège pour être assistante d'éducation en classe relais, j'y ai travaillé de 2011 à 2013, travail intéressant auprès d'adolescents entre 11 et 15 ans en décrochage scolaire, petit groupe, nous étions 3 pour les accompagner, une éduc. de la PJJ, une institutrice spécialisée ...

J'ai arrêté en août 2013, je pris du temps pour moi, rénover ma maison... je cherche un emploi pour être responsable de secteur dans le secteur d'aide à domicile.


La formation du BTS SP3S parfois difficile


A.J. : BTS "services et prestations des secteurs sanitaire et social", ce diplôme permet de travailler dans les administrations telles que la Caf, les mutuelles, les tutelles, Cpam... c'est beaucoup de gestion et d'administratif, j'ai un peu de mal à expliquer en quoi il consiste car cette formation ne me correspond pas réellement, pas assez de contacts avec les usagers, j'aurai préféré BTS ESF mais il ne voulait pas de moi par rapport à mes notes.


Les difficultés d'un BTS après un bac pro Services


A.J.
 : non car j'ai démissionné sur un coup tête, j'ai fait un prêt étudiant que je paye encore, donc précipitation j'ai pris une formation sur Vannes car j'étais logée, peut-être de mauvais choix sur le moment mais bon il fallait que je bouge


Mon attachement au monde de l'handicap


A.J.
 : Je n’ai aucun regret, il m'a permis d'être ce que je suis aujourd'hui, j'ai acquis de nombreuses expériences auprès de différents publics, je reste très attachée au public en situation de handicap, mais pour le moment je me cherche encore...

Pour le moment je cherche un emploi afin de valoriser mon BTS

Tremplins vers les métiers de la petite enfance
L'atelier éveil musical, en lien avec l'école de musique de Guichen et l'école Sainte-Marie, s'inscrit dans le projet Map (Module d'adaptation professionnelle).

Ce dernier concerne les bac pro 1re, Services aux personnes et aux territoires (40 jeunes). « Tous les bac pro 1re de quatre MFR (Maison familiale rurale) d'Ille-et-Vilaine (Baulon, Goven, Saint-Aubin-d'Aubigné, Saint-Méen-le-Grand) ont dû choisir au préalable un thème de spécialisation. En fonction du souhait, chaque jeune est accueilli par l'une des quatre MFR (selon le thème organisé par chacune d'elles) », explique Marina Berthelot, formatrice à la MFR

Le Map de Baulon intitulé « Tremplins vers les métiers de la petite enfance » s'intéresse donc au public des jeunes enfants. L'objectif général de cette semaine est de développer les connaissances, les savoir-faire et les savoir-être spécifiques à la petite enfance.

Cette semaine est riche en découvertes, en initiations. C'est aussi l'occasion de permettre aux jeunes venus de différentes MFR de se rencontrer et d'échanger. Parmi ces initiations, l'une porte sur l'éveil musical, animée par une intervenante de Musicole, (Anne-Charlotte Faust). Durant la matinée, les jeunes de Bac pro ainsi que les enfants de l'école Sainte-Marie de Baulon (classes TPS et petite section) ont découvert une séance type d'éveil musical autour de quatre paramètres : l'écoute, la voix, l'exploration sonore, le mouvement.


Actualités